Diaphragme

” La première thérapie avant toutes les autres est celle du SOUFFLE “

—————————

Enseignant et créateur de la méthode Kyma qui réunit la Libération Émotionnelle et les Thérapies Manuelles.

Bernard Tisné, Ostéopathe D.O à Horgues (65) et Paris (75), spécialiste des Manipulations Vertébrales ou Structurelles et du Reboutement Occidental, ainsi que des Thérapies Manuelles Asiatiques ( Tuina, Chi Nei Tsang, Shiatsu, Yumeiho etc…) acquises au cours de nombreux voyages en Asie et à travers le monde.

Pratique aussi, une méthode personnelle complémentaire de l’Ostéopathie regroupant différentes techniques Occidentales et Asiatiques suite à de nombreuses années de recherches à travers le monde auprès de praticiens universitaires ou empiriques: la Kymathérapie, sur la libération du Péricarde et du Diaphragme, (voir page consacrée à ce sujet).

13, impasse des Glycines – 65310 Horgues et 28 av Lasbordes – 64420 Soumoulou – Tel: 06 80 30 08 80

Centre Sesame – 39 Boulevard de Magenta – 75010 Paris – Tel: 06 51 05 65 28 aux heures de repas

En activité depuis 33 ans.

Les universités n’enseignent point toutes choses, il faut au médecin chercher les bonnes femmes, les bohémiens, les tribus errantes, les brigands hors la loi, et se renseigner chez tous. Nous devons, par nous-mêmes, découvrir ce qui sert à la science, voyager, subir maintes aventures et retenir ce qui en route peut-être utile.   

Paracelse (1493-1541)

—————–

La Libération du Diaphragme et du Péricarde est la voie royale vers le retour à l’énergie.

De notre premier souffle à notre dernier souffle, nous sommes énergie. L’énergie est partout…elle est dans nous et autour de nous.

La première thérapie avant toutes les autres est celle du retour au SOUFFLE, à son PROPRE SOUFFLE. On est Énergie. Pourquoi rechercher à l’extérieur quelque chose que l’on possède déjà?

Et si nous ouvrions des portes nouvelles en nous libérant du dogmatisme de la pensée unique qui consiste à nous faire adhérer éperdument à des concepts ou des méthodes extérieures censées nous apporter le bien-être et la santé?

Et si la solution dépendait aussi de nous, et que nous refusions d’accepter une chose comme vraie parce qu’elle fait partie d’un système?

Il ne s’agit pas d’acquérir une technique supplémentaire. Il s’agit au contraire de se défaire, de se débarrasser de ses cuirasses, de briser ses propres chaines, de s’abandonner, sans lutter etc… Il n’y a rien à faire, il s’agit simplement de se laisser porter, d’abandonner le fait d’être en permanence sur la défensive, de vouloir tout contrôler car notre santé dépend de notre capacité à nous laisser entraîner dans ce mouvement de vie.

L’angoisse crée un bouchon comme l’infarctus et l’énergie se bloque au lieu de circuler, et la conséquence de tout cela est que plus il y a de stress, plus notre système immunitaire est affaibli et lorsque l’on inhibe le système immunitaire, nous laissons la maladie s’installer.

Le rôle essentiel du Diaphragme pour la santé.

Le diaphragme est le muscle principal de la respiration. Il sépare le thorax du ventre et joue un rôle essentiel dans la respiration. Il en est le véritable piston. On ignore bien souvent les conséquences de son dysfonctionnement sur les performances sportives ou artistiques.

Dans une bonne respiration naturelle, à l’inspiration, le diaphragme descend en appuyant sur les organes abdominaux. Ce qui provoque un léger gonflement du ventre. Les dernières côtes s’écartent, la cage thoracique augmente de volume. La pression de l’air qui s’y trouve devient inférieure à la pression extérieure. L’air s’engouffre par le nez (et non par la bouche ) et le ventre se gonfle, l’expiration suit aussitôt spontanée : l’air est chassé car le diaphragme remonte dans la cage thoracique et le ventre se creuse.

Le Diaphragme est aussi très sensible aux émotions. Sous l’effet d’un choc émotif, d’un stress, il se bloque car il dépend à la fois du système neurovégétatif (qui innerve et contrôle l’activité de nos organes internes indépendamment de notre volonté) et du système nerveux central .

Les manifestations physiques sont différentes selon chacun. Les uns ressentent une boule à l’estomac, une respiration spasmée, d’autres une pointe au plexus solaire, un hoquet, un reflux gastro-œsophagien etc… La digestion ne se fait plus normalement et tout le corps est déréglé.

Combien d’examens radiologiques ou de coloscopies sont fait chaque années sur des gens présentant des symptômes et des douleurs que les médecins ont du mal à diagnostiquer.

Par sécurité on exécute tout un tas d’examens pour finir par dire aux patients. On ne vous a rien trouvé d’anormal.

Cela peut même se traduire par des douleurs dans le dos que l’on confondra avec un simple lumbago mais en réalité il y a un blocage de la paroi abdominale qui entraine “un serrage des muscles ” avant et arrière du thorax.

La libération des tensions par la remise en mouvement du diaphragme apporterait un soulagement efficace à tous ces gens.

Cœur émotionnel, Péricarde, Plexus Solaire ou Plexus Cœliaque.

Le cœur est le siège des émotions et le Péricarde est l’enveloppe qui le protège. Il se contracte avec le Diaphragme en réaction au stress ou aux impacts émotionnels car la peur et l’angoisse permanente de l’homme bloquent sa respiration donc le péricarde et le diaphragme et provoquent un sentiment d’étouffement au niveau de la gorge, comme si elle était nouée. C’est là qu’il faut agir car c’est le Cœur émotionnel qui est blessé et contracté.

Libérer le Cœur émotionnel et le Diaphragme bloqué en créant un Big Bang provoque une décharge énergétique dans tout l’Organisme. C’est redonner un Second Souffle à l’Esprit, un nouvel élan vital qui réveille l’organisme “endormi”.

La libération du Péricarde et du Diaphragme permet à un organisme oppressé ou en état d’inhibition, à bout de souffle ou en état de burn-out, de retrouver son Second Souffle car chaque être vibre dans une gamme vibratoire et à un rythme respiratoire qui lui est propre.

Le moindre choc émotionnel ou la moindre angoisse perturbent ce rythme car toute personne qui subit un choc émotionnel, un burnout, une déception etc.. est en état de contraction, de replis sur elle même donc en état d’inhibition. Toutes ses fonctions vitales tournent au ralenti (sentiment d’oppression sur la cage thoracique, contractions musculaires, difficulté à respirer, nœud au plexus solaire ou à l’estomac etc.).

Libérer le Péricarde et le Diaphragme a pour but de remettre en marche la fonction respiratoire altérée par le stress émotionnel et comme le coureur de fond épuisé par sa course, de retrouver un Souffle Nouveau, un Second Souffle libérateur ou Second Souffle de l’Esprit.

Pour les chinois et les Japonais, le ventre est le “Deuxième cerveau”, principal centre des tensions du corps, similaire à celui logé dans la tête, et qui est appelé système nerveux entérique. Il est composé de neurones, de protéines et de neurotransmetteurs autonomes illustrant le lien indissoluble qui existe entre le corps et l’esprit. Chez les femmes, il représente également le siège de la maternité. D’où l’importance de cette région et de son bon fonctionnement. En Asie aussi le Chi Nei Tsang connu en Occident grâce à Mantak Chia, est une pratique chinoise très ancienne de massage du ventre.

Presque toutes les substances qui déterminent le fonctionnement du cerveau encéphalique se retrouvent dans le ventre, qui abrite 100 millions de neurones, plus que dans la moelle épinière. des neurotransmetteurs majeurs comme la dopamine, la norépinephrine, la mélatonine, l’acétylcholine, l’oxyde nitrique, la sérotonine sont là !

Respiration naturelle

Respirer est si simple que l’on y fait pas attention. Apprendre à respirer consciemment est très important. Au moindre changement émotionnel ou d’état la respiration d’un individu se modifie.

La pratique des techniques respiratoires conscientes est totalement occultée dans le monde occidental.

Pratiquement tous les êtres modernes souffrent d’une respiration bloquée. La seule façon ce n’est pas de chercher à respirer, ce n’est pas de chercher de l’air, c’est d’abandonner sa respiration

Cette méthode repose sur le fait que le corps a une capacité naturelle à se soigner, à s’auto-guérir, à se reconstruire ou à se corriger de manière à permettre un maximum de confort et de bien-être. A l’opposé, le corps perd cette capacité à se reconstituer quant il est mal utilisé ou bien lorsqu’il s’insensibilise.

LE ROLE ESSENTIEL DU DIAPHRAGME

Le diaphragme, sépare le thorax du ventre joue et un rôle essentiel dans la respiration, Il en est le véritable piston.

ventre2

Dans une bonne respiration naturelle, à l’inspiration, le diaphragme descend en appuyant sur les organes abdominaux, ce qui provoque un léger gonflement du ventre. Les dernières côtes s’écartent, la cage thoracique augmente de volume. La pression de l’air qui s’y trouve devient inférieure à la pression extérieure, L’air s’engouffre par le nez (et non par la bouche ) et le ventre se gonfle, l’expiration suit aussitôt, spontanée : l’air est chassé, car le diaphragme remonte dans la cage thoracique et le ventre se creuse.

Sous l’effet d’un choc émotif, d’un stress, le diaphragme se bloque, car il dépend à la fois du système neurovégétatif (qui innerve et contrôle l’activité de nos organes internes indépendamment de notre volonté), et du système nerveux central .

Les manifestations physiques sont différentes selon chacun. Les uns ressentent une boule à l’estomac, d’autres une pointe au plexus solaire etc… La digestion ne se fait plus normalement et tout le corps est déréglé.

Combien d’examens radiologiques ou de coloscopies sont fait chaque années sur des gens présentant des symptômes et des douleurs que les médecins ont du mal à diagnostiquer.

Par sécurité on exécute tout un tas d’examens pour finir par dire aux patients. On ne vous a rien trouvé d’anormal?.

Cela peut même se traduire par des douleurs dans le dos que l’on confondra avec un simple lumbago mais en réalité il y a un blocage de la paroi abdominale qui entraine “un serrage des muscles ” avant et arrière du thorax.

La libération des tensions par la remise en mouvement du diaphragme apporterait un soulagement efficace à tous ces gens.

C’est une lutte longue, longue…. Il faut travailler debout et en position allongée.

De tous les techniques que j’ai étudié au cours de mes voyages au quatre coin du monde pour la libération des tensions nerveuses et la gestion du stress, la respiration est une des plus efficaces.

Le massage de la région abdominale qui s’appuie sur les cinq systèmes majeurs du corps : vasculaire, lymphatique, nerveux, musculaire et énergétique (Chi) pour les chinois et ( Ki) pour les Japonais se fait par l’Ostéopathie Fonctionnelle. Ces systèmes sont connectés au centre abdominal où le stress et les tensions contenues s’accumulent et peuvent causer des perturbations. Par un massage des organes internes de l’abdomen, on arrive à relâcher ces tensions, autour du nombril, intestin grêle, gros intestin, foie, estomac, rate et reins pour rétablir les mouvements naturels et la circulation des énergies dans le corps qui ne circulaient plus parce qu’il n’arrivait pas à les “digérer”,

Le stress conduit bien souvent à des blocages intestinaux cause de biens des douleurs abdominales (ballonnements, gargouillis, crampes d’estomac, tensions, maux divers en plus de l’inconfort permanent qui en découle). Combien de Coloscopies sont faites chaque année à des personnes à qui on ne trouve rien mais qui souffrent de maux de ventre permanents? Toutes les émotions que nous n’avons pas accepté, mal vécu, pas digéré, dans notre passé, restent bloquées, piégées dans les organes et tissus du corps.

chineitsang2

Par des manipulations simples sur toute la région du ventre, en agissant sur le système digestif, on agit sur les organes internes et on parvient à relâcher ces résistances physiques, émotionnelles ou mentales qui génèrent tous ces troubles, ainsi que sur tous les conséquences qui peuvent lui être associés, (constipation , ballonnement , gastralgie , douleur abdominal , règle douloureuse…etc) ,
La “boule au ventre” liée à nos émotions, est une de ces des nombreuses manifestations émotionnelles qui va trouver comme “siège” cette région de notre corps, autour du nombril.

Pour les Japonais la région du ventre est appelée HARA et c’est la raison qui fait que quand ils se suicident par le Hara-Kiri, l’épée doit être enfoncée dans le ventre à deux centimètres sous le nombril car cela libère l’âme, car ils ne conçoivent pas une mort réelle sans la destruction de ce centre énergétique encore plus important que le cerveau à leurs yeux, car source de l’énergie “ki” que l’on retrouve dans les arts martiaux (Aïkido, etc…)

Le Docteur Henri HUCHARD, cardiologue célèbre du début du XXème siècle, avait supprimé l’administration de digitaline à ses patients au profit de massages abdominaux. Les effets étaient similaires en excluant tout risque d’intoxication et d’effets secondaires.

Avant toute Hydrothérapie du Colon, pour un meilleur résultat, il faut impérativement préparer la région du ventre et de l’abdomen pour aider les organes internes à se libérer et reprendre leur fonction. A quoi sert de vidanger et de rincer si les causes du non fonctionnement ne sont pas éliminées?

Toute personne en état de Burnout ou d’Inhibition est une personne qui a perdu son Rythme et son Souffle. Je ne fais que l’aider à retrouver ce Souffle et ce Rythme. Le reste ne m’intéresse pas.

Bernard Tisné