Ostéopathie Structurelle - Ostéopathie des Fascias - Thérapies Respiratoires

Thérapies Manuelles empiriques sur les douleurs musculaires (torticolis, sciatiques, dorsalgies, lumbagos, etc.)

Un autre regard sur l’Ostéopathie suite à des observations personnelles au cours de mes différents voyages.

Bernard Tisné, Ostéopathe D.O exclusif depuis 34 ans, né en 1957, enseignant et créateur de la Méthode Kyma qui réunit la Libération Émotionnelle et les Thérapies Manuelles et Respiratoires.

Spécialiste des Manipulations Vertébrales ou Structurelles et du Reboutement Occidental, ainsi que des Thérapies Manuelles Asiatiques ( Tuina, Chi Nei Tsang, Shiatsu, Yumeiho etc…) acquises au cours de nombreux voyages en Europe, Asie et à travers le monde.

( En activité depuis 34 ans )

“En obtenant des diplômes, les hommes perdent leurs instincts”

L’intuition corporelle en ostéopathie n’a rien à voir avec la routine, elle relève d’un état d’esprit libéré de tout conditionnement gestuel qui est au-delà de la technique. Il faut laisser la main s’exprimer et oublier tout ce qu’elle a appris pour ne laisser place qu’à l’intuition.

C’est en oubliant les techniques que le Thérapeute peut agir sur la base de son seul instinct mais pour oublier ces techniques, il faut au préalable les avoir étudiés et arrivé à ce stade, il n’y a plus de techniques.

(Bernard Tisné)

La Rencontre du Passé, de l’Orient et de l’Occident

Le fait d’opposer par convictions ou idéologies thérapeutiques les manipulations ou ajustements avec bruits articulaires (manipulations dites “structurelles”) aux manipulations sans bruits articulaires (manipulations dites “soft” ou “douces”) est un débat inutile.

C’est uniquement la pathologie et l’age du patient qui détermine le type de techniques à employer et rendent légitimes les innombrables méthodes de traitements.

Le travail du Thérapeute consiste à trouver l’endroit qui vit sous stress depuis un certain temps, de le libérer, de le corriger et de le remettre en mouvement pour qu’il retrouve l’élasticité et la flexibilité des tissus qui ont disparu avec le temps.

Les techniques que j’emploie sont le contraire de toutes les techniques traditionnelles. Elles ne doivent en aucun cas être comparées aux méthodes classiques car la localisation des pressions ainsi que leur puissance ne sont pas standardisées et varient constamment d’un individu à l’autre.

Ces techniques sont basées sur la vitesse et la vélocité pour empêcher le cerveau de se concentrer sur un point précis du corps. Je ne cherche pas à calmer le corps ou à le détendre mais au contraire à le réveiller.

Les trajets suivis et la direction des pressions n’ont aucun rapports avec les méridiens d’acupuncture ou la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Elles ont pour but de remuer profondément certains muscles selon un ordre très particulier et avec une pression très calculée en fonction des zones annexes saines dans des endroits précis en suivant le trajet de certains nerfs pour les stimuler et ainsi leur permettre de redonner l’influx à certaines zones en sommeil.

Ce sont des techniques que j’ai étudié en complément de l’Ostéopathie pendant mes nombreux voyages en Europe, en Asie en Amérique du Sud ou pendant mes 14 années passées en Afrique auprès de gens qui étant coupés du monde pendant des siècles ont développé des techniques différentes de celles de l’occident qu’ils ont codifiés et expérimentés au fil des époques.

Ayez hâte de demain et vous n’aurez pas le temps de penser à être malade

“Ce qui ne s’exprime pas par des mots s’imprime, se répète et s’exprime par des maux. ” –  Anne Ancelin Schutzenberger.

L’Ostéopathie sans l’étude du comportement humain n’est rien. Le visible (contractions musculaires) n’est que le reflet de ce qui est invisible (contractions de l’esprit).

A une époque de conformisme, avoir un esprit scientifique et critique peut être considéré comme un trait antisocial, mais la science sans la critique est inconcevable, car la seule voie de l’objectivité scientifique est de questionner, non d’affirmer.

Vous avez de l’arthrose, mais qui n’en a pas à partir de 35 ou 40 ans? Une protrusion discale, un léger pincement vertébral, un tassement de vertèbres, des becs de perroquets, un bassin décalé, une jambe plus courte et vous êtes tordu car votre colonne vertébrale n’est soi-disant pas droite? Quel est celui d’entre nous qui n’a pas au moins un de ces symptômes?

S’il y a une seule chose, que je devrais retenir de toutes mes années de voyages à travers le monde bernard-tisne.com/parcours, c’est bien celle ci: l’Univers est un immense placebo.

Chaque expériences, chaque souvenirs, chaque croyances et chaque habitudes se conjuguent avec nos gènes pour faire l’individu unique que nous sommes et le corps s’adaptera comme il peut à la vie que nous vivons.

L’homme est ce qu’il pense

“Les croyances et les pensées modifient les cellules de votre corps. Plutôt que les gènes, ce sont nos croyances qui contrôlent nos vies. ” –  DR Bruce Lipton, biologiste.

Tout ce dont à quoi vous croyez, vous guérira ou vous détruira, car le cerveau est une éponge qui s’imbibe de suggestions.

La pensée contraint le corps par la force et ainsi celui-ci perd sa vitalité, son intelligence d’où des réactions et des tensions que l’on ne domine plus.

“Il est plus difficile de désintégrer une croyance qu’un atome.” –  Albert Einstein.

Il y a des gens qui vivent avec des “colonnes vertébrales tordues” ou des petites hernies sans le savoir, et qui n’en souffrent pas. Tout ce que l’on croit, redoute, imagine ou nous inculque depuis l’enfance, se réalise sur le plan organique. Le cerveau est un disque dur d’ordinateur. Il reproduit exactement ce pour quoi il a été programmé.

L’équation est très simple pour lui. Dans l’inconscient collectif, colonne vertébrale tordue = mal de dos.

Dès l’instant ou l’on est programmé avec cette affirmation par son entourage, par une radiographie ou par le corps médical, l’imagination va crée des complications ou une augmentation de la douleur qui n’existeraient pas forcément ou qui seraient très atténuées, si on n’en avait pas connaissance. On devient persuadé que l’on est malade ou “mal foutu” et on le devient.

J’ai croisé personnellement au cour de mes voyages à travers le monde, des individus qui portaient des charges très lourdes dans les montagnes de l’Himalaya ou de la cordillère des Andes, des femmes Africaines avec des charges très lourdes sur la tête ou des bossus qui n’avaient pas mal au dos.

Les radios de ces personnes étaient certainement catastrophiques, mais elles l’ignoraient et ne se plaignaient pas outre mesure. Preuve en est que la rectitude de la colonne n’est pas une condition absolue à l’absence de douleurs.

Si l’on devait soigner et redresser tous les “bassins décalés“, ainsi que tous les gens qui ont “des jambes de longueurs inégales”, il faudrait traiter 95% de l’humanité.

Le dos est le reflet de notre esprit et quand les racines de l’esprit sont fortes, qu’importe que la colonne soit légèrement courbée.

Combien de personnes de nos jours ont un travail physique réellement difficile? Le pourcentage est faible et devrait faire réfléchir sur les causes réelles des problèmes de dos. Le grand problème de notre siècle est le surmenage physique et intellectuel.

“Un muscle continuellement tendu ou contracté est en fait un muscle épuisé”

Nerfs “déplacés”, coincés ou pincés

“En trouvant la vertèbre particulière qui s’est déplacée et en la restaurant à sa position naturelle, l’ajustement libère ainsi le flux naturel de l’influx nerveux.” – BJ Palmer, fils du fondateur de la Chiropraxie.

Les nerfs partent du cerveaux vers la moelle épinière avant de s’étendre à diverses parties du corps et à chaque extrémités.

Si une ou plusieurs vertèbres sont mal alignées, la racine nerveuse sortant entre deux vertèbres peut être écrasée par la courbure exagérée de la colonne vertébrale et la fonction nerveuse normale peut être altérée. 

Lorsque le tissu autour d’un nerf est pressé ou «pincé» contre ce nerf, cela provoque une inflammation et une douleur et une perte d’informations pour les parties (organes, muscles, tissus) avec lesquelles il est en relation.

Cet effet de pincement peut causer de la douleur, de l’inconfort et des maladies non seulement dans le dos, mais dans les parties du corps, les organes ou les glandes desservies par cette compression avec perte de l’influx nerveux des nerfs affectés.

En tant que spécialistes de la colonne vertébrale et des nerfs, les Ostéopathes ou les Chiropraticiens ont remplacé les Rebouteux d’autres fois souvent agriculteurs qui “remettaient les nerfs en place”. Les gens dans les campagnes se disaient souvent entre eux, je me suis déplacé un nerf ou j’ai un nerf froissé, je vais me faire remettre en place ce nerf et ils allaient chez un rebouteux connu de tous pour son habilité à “débloquer les articulations”.

J’ai connu personnellement au cours de mes voyages des rebouteux qui étaient excellents et remettaient en place une cheville, une épaule ou soignaient une sciatique en à peine quelques minutes avec une connaissance empirique transmise depuis plusieurs générations.

Ces personnes faisaient une sélection de part leurs expériences des techniques ayant fait leurs preuves au fil des siècles et les techniques qui ne fonctionnaient pas étaient abandonnées.

Les temps ont changé et les praticiens modernes ont pris la relève et sont capables eux aussi d’ajuster les vertèbres mal alignées pour les repositionner correctement et ainsi débarrasser les nerfs affectés de l’irritation due à leurs écrasements.

Ces nerfs une fois libérés peuvent à nouveau fonctionner correctement et aider le corps à guérir de ses propres blessures et à maintenir sa propre santé.

Vertèbres Déplacées

“Le devoir du praticien n’est pas de guérir le malade mais d’ajuster une partie ou l’ensemble du système afin que les fleuves de la vie puissent s’écouler et irriguer les champs desséchés” – Andrew Taylor Still, fondateur de l’Ostéopathie.

Il existe une légende : celle de la vertèbre déplacée, dans laquelle il est dit que l’Ostéopathie manipulatrice ou la Chiropractie replacent les vertèbres.

C’est une notion qui a été acceptée par les Patients ainsi que par les Médecins car les personnes préfèrent les choses simples mais la réalité est beaucoup plus complexe.

On a besoin d’être rassuré. Si on a mal quelque part, ce n’est pas grave, c’est le hasard et un incident sans conséquence… Même quand cela se répète assez souvent on ne veut pas admettre ou croire que ce soit le fait d’une faiblesse déterminée.

Dans ces conditions, pourquoi se poser des questions ? J’ai une vertèbre de travers mais pas de problème, je vais me la faire remettre en place et tout ira pour le mieux et je serais à nouveau neuf et opérationnel.

Mais oui voilà ! Personne n’a jamais pu, à l’aide d’une radio, nous faire voir une vertèbre déplacée. Et ce, malgré notre technologie à la pointe de l’imagerie, les vertèbres déplacées restent désespérément invisibles.

A moins d’un choc très violent (accident de la route, chute d’une échelle etc…), une vertèbre ne peut pas se déplacer. Le terme de subluxation qui désigne tout simplement un dysfonctionnement articulaire est plus correct.

Jouer à se faire craquer les doigts n’est pas un traitement car le craquement ne soigne pas ! Ce serait beaucoup trop simple.

Ce que l’on prend et que l’on soigne généralement par une manipulation n’est pas un problème d’os contrairement à ce que les gens croient mais c’est habituellement une petite entorse, autrement dit un étirement ligamentaire, que les experts nomment “dérangement vertébral mineur”.

Par voie réflexe cet étirement ligamentaire déclenche une contracture musculaire douloureuse qui correspond au réflexe de défense salutaire des muscles autour de la colonne pour immobiliser celle-ci et l’inhiber dans ses mouvements qui seraient douloureux ou qui amplifieraient la déchirure ligamentaire donc le déséquilibre de la colonne.

Le corps est intelligent et génère donc un moindre mal volontairement, la contracture musculaire afin de protéger la colonne vertébrale et son contenu, la moelle épinière et les nerfs.

Ce qu’il faut déterminer c’est pourquoi dans cette zone et à ce moment précis ?

Comme chacun le sait, quand on l’a vécue, la contracture musculaire douloureuse se propage sur une grande distance : de ce fait on a mal tout le long du dos ou du cou et bien au-delà d’une articulation entre deux vertèbres, nous faisant dire que ce n’est pas un problème localisé.

Il n’existe pas de vertèbres isolées donc ce qu’il est nécessaire de déterminer, c’est de comprendre ce qui a provoqué ce dérangement vertébral.

La question c’est pourquoi un mouvement fait quotidiennement sans problème, ou un mouvement que les autres font sans incidence, ou un mouvement normal, devient-il source de problème à ce moment précis et ce jour-là ?

Mais surtout pourquoi est-ce dans cette zone précise ? Le corps étant composé de 33 vertèbres, pourquoi cette vertèbre là fait-elle mal et pas celle d’ à coté ? Et pourquoi chez une même personne c’est fréquemment la même vertèbre qui fait mal ?

Le raisonnement à se poser est le suivant

Quelles sont les chaines musculaires qui sont reliées à cette vertèbre pour qu’elles ne remplissent plus leurs rôles normal de fonctionnement et pour que naisse cette faiblesse d’adaptation à la vie de tous les jours ou à l’effort ?

On peut comparer les chaines musculaires à un chiffon. Quand on torsade le chiffon, ce n’est pas à l’endroit de la torsion que se localise la cause de la torsion, mais aux deux extrémités. Se focaliser à redresser la torsion ne résout rien, car les deux extrémités restent en tension.

De même qu’une opération pour une sciatique ne peut pas engendrer un rééquilibrage du corps. On supprime le problème local et c’est déjà très important pour enlever la douleur mais les tensions qui ont données naissance à cette hernie discale sont toujours en place.

Quand on enlève un bout d’amortisseur la pression se fait plus importante sur les autres parties. L’intervention astreint les articulations adjacentes à bouger plus, et finalement à souffrir tôt ou tard.

La libération des contractions musculaires ayant engendrée cette hernie est absolument indispensable en complément de l’intervention chirurgicale. Enlever le bout qui fait mal et qui dépasse sans se préoccuper du reste ne règle le problème qu’à moitié.

Cette levée des tensions peut se faire directement ou de façon réflexe à intervalle du trouble car il existe aussi des tensions dans les organes qui peuvent traduire la maladie de l’organe lui même mais aussi parfois des troubles du fonctionnement de l’organe pouvant arriver de façon réflexe simple par un dysfonctionnement de la vertèbre en ligne droite avec cet organe, ou se présenter par un dysfonctionnement d’une vertèbre plus éloignée (voire d’un autre organe).

“Si une seule structure ne peut remplir son potentiel de mobilité et d’élasticité (subluxation), les autres partie du corps vont être obligé de compenser.”

Posture de la tête en avant et conséquences

Les humains sont les seuls animaux à avoir une posture parfaitement droite.

En raison de l’utilisation constante des smartphones et des ordinateurs, la posture de la tête vers l’avant devient une épidémie.

La posture affecte et modère toutes les fonctions physiologiques de la respiration à la production hormonale. Le positionnement de l’oreille étant en avant n’est plus aligné sur l’épaule, la tête gagne en moyenne 4,5 kg de poids par centimètre quand elle est positionnée trop en avant.

La tête est lourde, pesant en moyenne 6 kg. C’est beaucoup de poids que les muscles du cou doivent supporter lorsque la tête dépasse de l’alignement.

L’utilisation constante du clavier, de la souris et de l’écran de l’ordinateur obligent les muscles du haut du dos et du cou à travailler beaucoup plus dur pour empêcher la tête (menton) de tomber vers l’avant sur la poitrine, jetant ainsi toute la colonne vertébrale hors de l’alignement obligeant les muscles à être en contraction constante pour y parvenir.

Les conséquences de cette mauvaise posture peuvent entrainer, une raideur physique, des épaules tendues, des douleurs au cou ou au dos pouvant même entraîner des problèmes respiratoires, des picotements dans les bras, des maux de tête et des maux de dos.

Distorsion pelvienne et Posture

La distorsion pelvienne est totalement dépendante de la distorsion de la colonne vertébrale qui se tient juste au dessus.

La colonne vertébrale a une structure très complexe, de sorte que même une légère distorsion quelque part peut causer des problèmes qui se répercutent sur le reste de la structure vertébrale ou articulaire.

Le bassin et la colonne vertébrale sont les principaux piliers et fondations du corps.

Le corps humain a la même structure qu’un bâtiment et lorsque les piliers (colonne vertébrale) et la base (bassin) sont déformés, les muscles et les articulations qui les soutiennent sont tendus , provoquant des douleurs au cou (épaules), aux hanches et aux genoux.

Il est même possible que se produise des troubles des organes internes, des douleurs menstruelles, des règles irrégulières, de la constipation, une mauvaise circulation, etc. La plupart de ces troubles sont largement liés à la posture et à la distorsion pelvienne.

Le corps est soutenu par les os, se déplace par les muscles et transmet la puissance à travers les articulations afin de ne pas perdre sa gravité.

Ce n’est que lorsque ceux-ci travaillent ensemble dans un équilibre exquis que le noyau peut être stable.

Si l’équilibre est perdu en raison d’une posture ou d’une distorsion pelvienne, une force supplémentaire sera générée pour soutenir le corps ou une douleur apparaîtra à divers endroits en raison d’un mouvement déraisonnable du corps.

Il n’est possible de prendre la “bonne posture” qu’en éliminant la vrille du corps, (torsion physiologique) et en ajustant sa distorsion.

La colonne vertébrale si on enlève les 5 vertèbres sacrées (soudées) et les 4 caudales (le coccyx) est un ensemble de 24 vertèbres disposées l’une sur l’autre verticalement qui se meuvent les unes par rapport aux autres dans un mouvement théoriquement harmonieux.

Personnellement je me concentre de préférence sur la distorsion de toute la colonne vertébrale plutôt que sur la distorsion partielle d’un segment.

Il est difficile de corriger l’ensemble en se concentrant sur une action manuelle localisée et je préfère corriger cet ensemble sans me focaliser sur un segment particulier, (subluxation).

En raison de mouvements non naturels et d’une mauvaise posture, le corps se déséquilibre et la colonne vertébrale se déplace. Les muscles qui soutiennent la colonne deviennent raides et cette contraction s’installe en permanence et devient une seconde nature.

Si certains os sont mal alignés, la circulation nerveuse sera altérée. Si nous arrivons à remettre la colonne vertébrale dans sa bonne position, le flux nerveux redeviendra normal et la douleur disparaitra.

Mal de dos et douleurs psychosomatiques

L’histoire de notre vie est écrite à l’intérieur de notre corps

“Une cellule tendue fonctionne mal tandis qu’une cellule détendue fonctionne bien. Quelque soit la façon dont le mal être s’exprime (physiologique, psychologique, somatique…), le travail consiste juste à détendre le système pour qu’il fonctionne autrement et dans cet “autrement”, il y a de la place pour la guérison” – Patrick Chêne, Vétérinaire Ostéopathe et Chants Diphoniques.

La contraction est un repli sur soi.

Il y a beaucoup trop d’attention de nos jours sur les causes mécaniques du mal de dos et trop peu sur les dysfonctionnements de l’esprit et le mal être émotionnel.

Derrière chaque maladie, il y a un déséquilibre nerveux et respiratoire, donc de l’être.

Les premières causes du mal de dos dans nos sociétés modernes sont l’angoisse et la peur permanente de l’individu sur l’avenir.

Il y a de moins en moins de travailleurs de force que dans le passé. Le corps de l’homme est capable d’encaisser physiquement plus de choses que l’on croit.

Le bas du dos succombe souvent à un stress physique et émotionnel et cela concerne souvent la région L4-L5 des vertèbres lombaires.

La peur de perdre ce que l’on a et l’incertitude du lendemain créent plus de dégâts sur le dos que le travail physique de nos jours.

La plupart des blessures au travail sont causées par un stress répétitif au fil du temps. Les tâches effectuées avec une mauvaise posture peuvent entraîner des maux de dos aigus et chroniques et peuvent réduire la productivité et la perte de temps au travail.

Les déséquilibres du corps qui sont naturellement réels ont pris la première place mais si les causes du mal de dos étaient seulement mécaniques ou posturales, il y a longtemps que nous autres Français nous aurions résolus le problème mieux que tous les autres pays vu que nous mettons des semelles et traitons tout le monde à grand coup d’électricité ou autres ondes électromagnétiques.

Quand une articulation a été remise en place chez une personne jeune, elle se rééduque toute seule par le mouvement naturel et à son propre rythme.

90% des contractions musculaires guérissent toutes seules en sept jours avec du repos. Une plaie bénigne ne guérit-t-elle pas toute seule en une semaine?

Guérison et mémoire corporelle

Andrew Taylor Still disait ” La structure gouverne la fonction. Lorsque toutes les parties du corps humain sont en ordre, nous avons la santé. Quand elles ne le sont pas, c’est la maladie”. – Osteopathy Research and Practice, 1910.”

Le corps est un complexe articulaire et le cerveau un très bon gestionnaire. Qui peut mieux que le cerveau décider de la position idéale de chaque articulation l’une par rapport à l’autre?

Quand on permet à son corps de faire sa propre rééducation, il a la faculté de se remettre en mouvements et de se réajuster tout seul car il connaît d’instinct les gestes nécessaires dont il a besoin. Si on lui impose des gestes par force, le cerveau contracte ou bloque encore plus l’articulation pour la protéger.

L’instinct et la mémoire du geste et de la position juste sont dans le corps. Il n’y a pas de méthodes, de gestes répétitifs, programmés ou standardisés.

Tout devient compliqué des que l’on croit que l’on a besoin de quelqu’un d’autre pour se rééduquer, retrouver son équilibre ou son mouvement naturel.

“La peur d’être malade pousse l’homme à la surconsommation de régimes et de méthodes de toutes sortes, mais quelle est la méthode qui le guérira de l’angoisse, cause première de son mal être et qui aboutit à la maladie ?”

La meilleure thérapie est parfois l’art de se reposer jusqu’à ce que les problèmes se résolvent d’eux-mêmes. Vous viendrait il à l’idée de masser quelqu’un brûlé par le soleil?

Le corps à un instinct de guérison et il ne demande pas mieux en association avec le cerveau que de retrouver sa position antérieure avant la blessure si on ne lui complique pas la vie par des gestes forcés ou imposés.

Méthode Kyma et diaphragme bloqué (méthode personnelle)

Redressez vous, dépliez vous, respirez sans contraintes et guérissez vos blessures

Déblocage du diaphragme, du plexus solaire et de l’oppression respiratoire.

Le cœur est le siège des émotions et le Péricarde est l’enveloppe qui le protège. Il se contracte avec le diaphragme en réaction au stress et aux impacts émotionnels avec pour conséquences une perturbation du rythme respiratoire, un manque d’énergie, une fatigue importante et une sensation d’étouffement ou d’oppression thoracique. Plus d’infos sur la Méthode Kyma

Quand vous libérez le Péricarde (cœur émotionnel) et les nœuds du diaphragme, vous libérez le souffle et relancez le mouvement respiratoire à son juste rythme et faites ainsi votre, l’adage de Still et sa règle de l’artère sur la circulation du sang. Plus d’infos sur le diaphragme bloqué

Cette méthode personnelle de libération du diaphragme et du plexus solaire est unique. Elle n’a aucun rapports de près ou de loin avec l’Ostéopathie ou les techniques de respirations du Yoga ou Pranayama. (Cliquez sur les deux liens ci dessus pour plus de renseignements.)

Le diaphragme débloqué entrainera une expiration plus profonde et une respiration plus lente, de sorte que les nerfs parasympathiques domineront. On pourra s’attendre à divers effets tels que l’amélioration de la qualité du sommeil, de la digestion et le soulagement du stress.

De plus, cette respiration profonde détendra le corps et dilatera les vaisseaux sanguins. La circulation sanguine, le métabolisme et le système immunitaire seront améliorés eux aussi.

Douleurs de l’esprit, relâchement musculaire et esprit Zen

Si le buste est raide, le diaphragme et les muscles transverses de l’abdomen ne peuvent bouger librement et le corps n’a pas d’autre choix que d’inspirer avec les muscles des épaules et du cou. A la longue cela aboutit à la raideur de la nuque et des épaules.

Au bout de plusieurs décennies de pratiques, j’entends toujours la même question qui revient en boucle.

”J’ai tout essayé pendant des années pour me détendre et me relaxer mais je suis toujours aussi fatigué et tendu. J’ai fait du yoga, de la sophrologie, de l’hypnose, de la méditation, des techniques de breathwork, beaucoup d’étirements et pleins d’autres méthodes spirituelles ou autres, mais je suis toujours aussi contracté. Malgré tous mes efforts, les choses s’empirent avec le temps. Ma respiration est saccadée et je n’arrive toujours pas à me détendre et à être Zen. Comment arriver à me relaxer? “

La réponse est très simple:

Libérez-vous de vos doutes, de vos peurs, de vos angoisses, de vos craintes et débarrassez-vous de vos cuirasses sans quoi le résultat obtenu quel que soit le thérapeute ou la thérapie ne sera que temporaire.

La paix de l’esprit et le lâcher prise ne peuvent s’acquérir par une technique manuelle ou spirituelle. Les blessures de l’âme ou la souffrance intérieure ne peuvent être résolues par des exercices quels qu’ils soient.

Quelque soit la méthode employée, que cette méthode soit personnelle, ou avec l’aide d’un praticien, elle est vouée à l’échec s’il n’y a pas un relâchement total de l’esprit et la seule personne qui peut vous détendre réellement c’est vous et cela se fait sans techniques.

Il ne peux exister de méthodes spéciales ou de techniques particulières mentales, physiques, spirituelles ou secrètes.

Toutes ces méthodes ne peuvent agir que sur la surface de votre être. Chassez le naturel et il reviendra au galop dès le moindre problème ou à la moindre contrariété.

La fluidité corporelle ne peut être atteinte que par l’absence de force. Se relaxer, c’est l’absence de conflits internes ou externes. Tout le reste n’est que pure utopie. Il ne peut avoir de méthodes efficaces ou “magiques” sans un relâchement total de l’esprit.

L’Énergie n’est pas quelque chose de mystique que l’on acquiert par des exercices de Yoga, de méditations ou autres techniques secrètes. Elle se manifeste naturellement quand l’esprit est libre de tout conflits et que le Souffle est libéré.

Mais alors que faire puisqu’il n’y a pas de techniques?

Abandonner le fait d’être sur la défensive et le contrôle car toute contraction est une forme de défense.

Peut-être est-il nécessaire de guérir une blessure d’un passé récent ou d’un passé lointain, ou de votre système familial, ou d’un blocage émotionnel, mental, physique ou spirituel qui produit un déséquilibre dans votre présent.

Il faut arriver à voir où est la NON ACCEPTATION qui crée cette dualité. Il y a toujours “plusieurs lectures” d’une même chose.

Le simple fait d’employer une technique fait que l’on est encore dans la dualité. On cherche à transformer ce qui est (l’état présent actuel) par quelque chose que l’on aimerait (un autre état d’être) que l’on estime meilleur.

Vouloir modifier un état intérieur par une technique est un combat contre soi même perdu d’avance. Le simple fait de rechercher cet état de bien être nous éloigne de lui.

Cette volonté de transformation est encore une dualité entre un présent et un état d’être futur supposé meilleur que l’on voudrait acquérir et que fait un esprit dans la dualité? Il se contracte encore plus.

Il y a bien quelque chose à faire pour lâcher prise?

Au moindre changement émotionnel ou d’état la respiration d’un individu se modifie. Pratiquement tous les êtres modernes souffrent d’une respiration bloquée.

Vous remarquerez que quand vous êtes tendu, anxieux ou inquiet, votre souffle devient court et votre respiration n’est pas complète car vous la retenez inconsciemment.

Abandonnez simplement votre souffle et lâchez votre respiration. C’est tout. La détente intérieure ou musculaire se fera toute seule sans aucun efforts de votre part. Le plus important ce n’est pas de chercher à respirer selon une méthode particulière ni à chercher de l’air mais d’abandonner sa respiration.

Peu importe si vous respirez par le ventre ou la poitrine. Toutes les postures sont bonnes que vous soyez debout ou assis. Ne pas se relaxer dans une seule position.

Lâchez tout. Ne retenez pas. N’imposez aucunes contraintes ou rythmes respiratoires de force. Contentez vous d’observer cette respiration. Ne soyez pas dans l’action en faisant un exercice de Pranayama ou autre mais soyez juste un témoin.

Il faut supprimer toute intention de transformation par une respiration particulière ou un rythme spécifique avec des inspirations et des respirations calculées suivies de retentions contrôlées censés vous détendre?

La paix de l’esprit ne peut être obtenue par la force ou la volonté. Il faut laisser faire, oublier tous les exercices contraignants de respirations abdominales ou autres et laisser se faire…..

Le lâcher prise, la détente musculaire et l’absence de tensions sont juste une question d’abandon de soi et de respiration naturelle et ils viendront automatiquement par l’absence totale de contrôle.

“L’idée qu’il existe une sorte de respiration correcte que l’on acquiert par le contrôle conscient de notre respiration est une erreur.”

Respiration naturelle ou contrôlée?

Le “bon rythme” respiratoire d’une personne peut être un cauchemar pour une autre.

La respiration est affectée par un large éventail de facteurs physiologiques et psychologiques (état d’esprit et sentiments).

Vouloir imposer et modifier par la contrainte un rythme respiratoire particulier sur des durées inspiratoires et expiratoires avec des retentions chronométrées est très en vogue de nos jours mais cela peut parfois engendrer un trouble supplémentaire si on ne modifie pas la cause première (le plus souvent émotionnelle) qui a crée cette façon de respirer.

Il n’y a pas de souffle magique ou de respiration standard selon des normes biens définies sur un papier. Les gens respirent différemment avec des rythmes propres à chacun parce qu’ils doivent respirer ainsi.

Notre souffle reflète essentiellement notre vécu qu’il soit difficile, traumatique ou apaisant.

Pour certaines personnes, les naissances traumatiques, les infections, les maladies pulmonaires, l’asthme, les crises ou les accidents peuvent établir des schémas de survie respiratoire. Leurs façons de respirer s’adaptent en fonction de leurs vécus infectieux (maladies et traumatismes divers ) ou de l’état émotionnel antérieur ou actuel.

Le cerveau connait d’instinct la respiration la plus adaptée pour le corps à chaque instant de notre vie et l’exemple le plus flagrant est celui d’une personne qui court. Chaque sportif à son propre rythme et le cerveau régule ce rythme en fonction de l’effort. Au moment ou vous montez une pente la respiration s’accélère et se ralentit lorsque vous vous reposez.

Il s’agit pour lui de maintenir cette homéostasie (le bon équilibre d’oxygène et de dioxyde de carbone) dans un processus reposant sur le mouvement, la pensée ou le sentiment.

Vous viendrez il à l’idée pendant que vous faites un footing, d’inspirer pendant 5 secondes, d’arrêter de respirer 3 secondes et de souffler ensuite pendant 5 autres secondes et ainsi de suite pendant tout le trajet?

Les seules certitudes scientifiques sur la respiration que l’on a selon les études les plus récentes démontrent l’importance de la lenteur et de la profondeur de la respiration.

Et la respiration abdominale?

La respiration abdominale est certes agréable, mais elle ne résout pas tous les problèmes. Elle n’est pas le Saint Graal de la respiration même si indiscutablement elle peut aider à réduire le stress et l’anxiété en ralentissant le rythme de l’organisme.

Ce qui est idéal pour pratiquer la méditation, les exercices de conscience ou calmer les gens et réduire l’anxiété mais c’est juste une autre technique.

Ce n’est pas parce qu’un animal ou un bébé respirent ainsi que c’est la meilleure façon pour les adultes de respirer en permanence de cette façon dans la vie quotidienne. Elle peut devenir un inconvénient quand il s’agit d’agir vite dans une situation d’urgence, de performance sportive ou de fuite. Imaginez Mike Tyson en train de vouloir respirer abdominalement sur un ring pendant un combat. C’est la défaite assurée.

Que penser alors de la relaxation ou de la Méditation?

L’homme passe la moitié de sa vie à se construire des chaînes et l’autre moitié à chercher à s’en défaire et pour cela, il invente pleins de techniques pour briser ces chaines mais cela ne reste que de la technique.

L’environnement fait tout. S’il suffisait de s’assoir tranquillement pendant une heure pour régler tous les problèmes de conflits intérieurs ce serait trop simple.

Il faut parfois passer par le contraire pour obtenir ce que l’on veut atteindre. Le sauteur à la corde ne vas t’il pas vers le bas en premier (direction opposée) pour s’élancer en hauteur et franchir son obstacle?

“Les graines doivent être enterrées dans l’obscurité avant de pouvoir fleurir dans la lumière” – Rebecca Campbell.

La relaxation et la méditation sont une concentration énergétique et non un remède donné à l’homme pour calmer son stress. On peut très bien méditer tous les jours pendant des années mais rester quand même dans la dualité dès que l’on se retrouve dans la vie quotidienne.

Croyez vous sincèrement que les yogis hindous d’autrefois qui vivaient dans l’Himalaya il y a 2000 ans avaient besoin de se relaxer dans l’environnement où ils étaient?

A quoi leur aurait servi la relaxation dans un environnement aussi calme et serein? Quand ils méditaient, en réalité ils recherchaient “autre chose” que se libérer de leur stress ou leurs tensions nerveuses.

Dans la relaxation, tous les canaux s’ouvrent, les émotions inconscientes qui ont été stockées dans le corps remontent à la surface et l’énergie circule librement. Des souvenirs douloureux, des émotions négatives peuvent survenir.

Il faut laisser faire sans analyser, sans juger. Il faut juste se contenter d’observer.

C’est la force tranquille. Toutes les énergies se concentrent dans une apparente immobilité.

Les hindous ont d’abord « inventé » la relaxation immobile allongée et ensuite des techniques se sont créés au cour des siècles pour la prolonger en étant assis par exemple.

(Bernard Tisné)

Médecines Manuelles et Ostéopathie Traditionnelle

Ostéopathes, Chiropracteurs, Étiopathes, Médecins spécialisés en Vertébrothérapie.

Les patients cherchent très souvent à connaître la différence entre tous ces praticiens de Médecines Manuelles mais dans toutes les disciplines, il y a forcement des bons et des mauvais praticiens.

Toutes ces méthode sont bonnes et ont fait depuis longtemps leurs preuves et sont toutes dépendantes de deux principes fondamentaux de la médecine, lanatomie qui est la seule base solide de toutes les disciplines et le mouvement.

Il n’y a que l’habileté et l’expérience du thérapeute qui feront la différence.

Tous ces praticiens ont un point commun, ils pensent qu’une colonne vertébrale saine est très importante pour la santé globale et l’intégrité de tout le corps comme le disait déjà il y a plus de 2000 ans le “Père de la Médecine“.

“En cas de maladie, étudiez d’abord la colonne vertébrale.” – Hippocrate, né vers 460 et mort en 377 av. J.-C.

Ils sont tous formés pour traiter les pathologies suivantes:

Principes de base:

La moelle épinière traverse la colonne vertébrale. La moelle épinière est reliée au cerveau et de nombreux nerfs sont répartis dans tout le corps à partir de la moelle épinière.

Une mauvaise position de la colonne vertébrale affecte tout le corps.

Lorsque qu’un nerf est endommagé ou compressé, sa destination comme les muscles ou les organes internes seront affectés. L’immunité du corps sera également affaiblie.

Si les compressions vertébrales disparaissent par une manœuvre manuelle (quelque soit la spécialité du praticien) l’état de la colonne s’améliore et le pouvoir naturel de guérison du corps peut se remettre en marche.

Articulations et Vertèbres

“Si votre colonne vertébrale est inflexiblement raide à 30 ans, vous êtes vieux. Si c’est complètement flexible à 60 ans, vous êtes jeune.” – Joseph Pilates.

La douleur envoie des signaux à notre cerveau pour nous amener à arrêter, ralentir ou modifier notre comportement.

L’ostéopathie ou les techniques manuelles ne peuvent tout guérir. Vieillir n’est pas une maladie. On finit tous par se rouiller.

Lorsque le mouvement normal des articulations des vertèbres est entravé par un désalignement causé par un traumatisme (accidents, chutes et coups) ou une mauvaise posture, le disque vertébral ou la capsule articulaire qui recouvre les articulations devient enflammé et irrite les racines nerveuses.

Un spasme ou une raideur musculaire se produit et empêche l’apport sanguin à ces structures, provoquant éventuellement de l’arthrose ou une raideur articulaire.

Les déséquilibres articulaires de la colonne vertébrale peuvent irradier de la douleur aux extrémités provoquant des symptômes tels que douleur, picotements ou engourdissement dans les mains, les bras, les épaules, les genoux, les jambes.

La solution est d’ajuster ou de déverrouiller les vertèbres ou les articulations touchées pour retrouver un mouvement articulaire normal.

De nombreux symptômes résultent d’un mauvais fonctionnement mécanique de la structure du corps.

Certains blocages de cette mécanique, en particulier ceux de la colonne vertébrale peuvent perturber les muscles, les nerfs et les vaisseaux sanguins en relation avec les articulations concernées. La suppression de ces blocages articulaires fait disparaître les symptômes.

Le concept Ostéopathique de ”jeu articulaire” , par opposition à celui de ”blocage“, signifie qu’il existe un espace entre toutes les surfaces articulaires, analogue à celui qui existe entre une porte et sont cadre.

Pour que la porte puisse s’ouvrir et se fermer normalement, cet espace de l’ordre du millimètre doit toujours exister.

La moindre diminution de l’espace entrainera grincements ou douleurs de l’articulation.

Un jour, affligé d’un solide mal de tête, Andrew Taylor Still s’endort un soir la nuque reposant sur un coussin posé sur une corde tendue entre deux arbres. Il se réveille quelques heures après complètement soulagé.

Sa réflexion l’amène à penser que la pression de la corde a écarté les vertèbres et libéré la pression sur les nerfs occipitaux qui lui engendraient la douleur.

Il en déduit aussitôt que pour qu’une articulation ou un viscère fonctionne normalement ils doivent être libres de toutes pressions anormales ou contraintes.

Le moindre déplacement entraine un déséquilibre, source de toutes les pathologies. Plus d’infos

Il décide donc de réunir les deux mots « os » et « pathologie » pour n’en faire qu’un : Ostéopathologie, ou Ostéopathie.

Trust ou Craquement Articulaires

“Tous les médicaments du monde ne peuvent pas ajuster une vertèbre subluxée.” – BJ Palmer, fils du fondateur de la Chiropraxie.

Le thrust ou craquement osseux est une manipulation sans forcer de l’articulation et qui respecte la physiologie anatomique. Il s’accompagne souvent d’un bruit ou claquement articulaire qui signe l’efficacité de la manœuvre et sa normalisation. Le bruit n’est pas du au glissement de deux os entre eux mais d’une bulle d’air formée dans l’articulation.

En aucun cas ce ne sont les os qui se frottent les uns contre les autres. Il n’y a aucun danger contrairement à beaucoup d’idées reçues.

Après une libération articulaire, il y a une différence dans l’espacement des articulations, la libération augmentant la distance entre les surfaces articulaires va diminuer la pression de la synovie (liquide articulaire) entrainant la libération d’une bulle de gaz qui en se libérant va provoquer un son: la cavitation.

On peut comparer ce phénomène avec le bruit que fait l’ouverture d’une bouteille de champagne. Ce n’est n’y le liquide, ni le bouchon qui font le bruit mais la libération de la pression et du gaz qui s’éjectent en ouvrant la bouteille.

Mal de dos et sciatique

Les maux de dos occasionnels font partie de la vie normale et pratiquement tout le monde éprouvera des maux de dos à un moment ou à un autre. La plupart des cas s’amélioreront avec quelques jours de repos et de soins personnels.

Le désalignement de la colonne vertébrale est également une cause fréquente de maux de dos. Lorsque les nombreuses sections de votre colonne vertébrale ne sont pas correctement alignées, une pression peut être exercée sur vos nerfs, provoquant une douleur généralisée.

Le nerf sciatique est le nerf le plus long du corps. Il va du bas du dos jusqu’aux hanches, aux fesses et aux jambes, où il se termine juste en dessous du genoux. Ce nerf contrôle les muscles de la jambe et permet des sensations dans les jambes et les pieds.

Symptômes:

La sciatique provoque généralement une douleur lancinante qui commence dans le bas du dos et irradie à travers la fesse et à l’arrière d’une jambe. Lorsque le nerf sciatique est irrité ou comprimé, la douleur suit. Lire la suite.

Hernies discales, protusions et saillies

L’ hernie discale est un terme utilisé pour décrire une multitude d’affections caractérisées par la saillie d’un organe ou d’une partie d’organe hors de son site normal : hernie à l’aine, hernie ombilicale, etc

Une hernie discale survient si les pressions qui agissent sur le disque intervertébral sont trop importantes. Elle peut également apparaître en raison de l’âge et de l’usure ou si le dos est sollicité constamment par des mouvements répétitifs.

Les disques dégénératifs ou les hernies discales, sauf en cas de traumatisme marqué, sont généralement le résultat d’un stress postural, mécanique et émotionnel soutenu ou répétitif au fil du temps.

Lorsqu’il est dû à un déséquilibre postural, le disque intervertébral reçoit une charge excessive, il se déforme donnant lieu à une protrusion ou une hernie venant entrainer une pression sur un nerf ou sur la moelle épinière.

Ce disque jouant le rôle d’amortisseur entre deux vertèbres s’use ou se déforme avec l’écrasement du à la gravitation et au poids du corps et peut même sortir de son emplacement.

Par des techniques manuelles d’Ostéopathie ou de Chiropractie, en utilisant une force modérée sur les os et les muscles autour de la colonne vertébrale, il est possible de déverrouiller les deux vertèbres affectées ou subluxées et de les repositionner afin de décompresser le disque.

Cela va libérer la racine nerveuse, réduire le symptôme et traiter la cause. En supprimant la pression, la hernie va se fibroser. (En langage populaire on dit que le disque va se sécher au fil du temps).

Dans les cas extrêmes on est parfois obligé d’intervenir chirurgicalement pour libérer les racines nerveuses ou la moelle épinière. Plus d’infos sur les hernies et les protusions discales.

Lumbago ou lombalgie

Une douleur au niveau des lombaires s’appelle un lumbago. Il se situe au niveau du bas du dos. Le plus souvent la douleur apparaît brutalement à la suite d’un faux mouvement ou bien d’un effort pour se relever.

Les vertèbres restent bloquées en position car la contracture des muscles de la colonne entraîne leur déplacement, le tout est associé à une compression du disque intervertébral.

A l’occasion le lumbago est conjoint avec une sciatique c’est une lombo-sciatique. Le lumbago, appelé dans le langage populaire « se faire un tour de rein », peut devenir chronique et entraîner une hernie discale si aucun traitement n’est envisagé.

La lombalgie, est un problème extrêmement courant qui affecte environ 85% de la population à un moment de la vie. Bien que la plainte générale de «mal de dos» soit courante, ses causes sont variées et souvent de nature concomitante, en raison de ses relations anatomiques et de son rôle fonctionnel complexe dans la jonction de la dynamique des membres inférieurs et du bassin au thorax.

La douleur qui semble provenir d’un incident spécifique (c’est-à-dire bouger un canapé ou se pencher en avant) peut en fait représenter l’aboutissement de multiples facteurs (souvent le surmenage ou la fatigue) qui poussent finalement le corps au-delà de son seuil de maintien de l’équilibre interne et le pic soudain entrainant la douleur se produit.

Il est également important de se rappeler que la lombalgie ne signifie pas nécessairement que la cause d’origine du problème se situe dans la colonne lombaire ou dans la musculature environnante immédiate.

Atlas Thérapie

Notre tête, d’un poids de 6 à 8 kg, repose sur la première cervicale. Celle ci nommée Atlas, doit porter et équilibrer tout le poids de la tête.

De nombreuses voies neurologiques passent par cette vertèbre. La moelle épinière émerge du crâne, traverse le canal rachidien de l’atlas puis traverse les corps vertébraux en suivants.

Le déplacement de celle ci, affecte principalement les centres nerveux responsables de la régulation de la tension musculaire, de l’équilibre et de la proprioception.

Par le biais de l’Occiput (bas du crane ), de l’Atlas ( 1° cervicale ) et de l’Axis ( 2° cervicale ) , on traite les douleurs du cou et quelques fois la migraine par l’alignement de la base du crane et des deux premières vertèbres cervicales avec une technique spéciale. Cette technique de la charnière occipito-cervicale se nomme O.A.A.

Il y a même des thérapeutes à l’étranger qui se consacrent uniquement à cette fonction (Atlas Pro Axis, Vitalogie, Hole in One , Atlas Orthogonal, etc.) .

La colonne vertébrale peut être comparée à une chaîne.

Lorsque le premier maillon (atlas) est tordu, chaque maillon en subit les conséquences perturbant les autres maillons de la chaîne. Le reste du corps se déplacera pour compenser, provoquant ainsi une inégalité de longueur de jambe et ceci entrainera à son tour des douleurs au cou, aux épaules ainsi qu’au bassin et aux genoux.

Si la colonne cervicale supérieure est mal alignée, la transmission nerveuse du cerveau ne sera pas transmise normalement et divers effets indésirables tels que des lombalgies, des épaules raides, des douleurs au cou, des maux de tête, des maux de dos et des troubles nerveux autonomes se produiront.

C’est l’écart entre l’os occipital et les vertèbres cervicales supérieures atlas et axis qui interfère avec cette transmission nerveuse dans le cerveau.

L’ensemble de la colonne vertébrale va tenter de s’adapter à un tel déséquilibre en créant des torsions indésirables importantes de la posture. Lire la suite

Douleurs à la nuque et aux épaules

La plupart des douleurs du cou ou cervicalgies sont associées à une mauvaise posture combinée à une usure liée à l’âge mais la majorité des personnes souffrant de douleurs cervicales souffrent de ce que l’on appelle des douleurs cervicales simples ou mécaniques.

Une simple douleur au cou peut être causée par une mauvaise posture ou une tension dans le cou ou les épaules.

De mauvaises habitudes de sommeil ou une position assise inconfortable peuvent également provoquer des foulures et des entorses dans les tissus mous du cou.

Les douleurs de la nuque ou la raideur des épaules peuvent être causées par des activités quotidiennes telles que l’utilisation d’appareils électroniques, des accidents, des blessures comme un coup du lapin, des chutes, une mauvaise posture, des stress émotionnels permanents.

Celles-ci provoquent le déplacement des os de la colonne vertébrale hors de son alignement normal, ce qui entraîne des subluxations vertébrales. Une pression dommageable est exercée sur les nerfs allant aux épaules, au haut du dos, aux bras et aux mains, provoquant des douleurs ou des courbatures dans ces zones.

L’usure due à l’age peut aussi contribuer à la douleur au cou. En vieillissant, de part la dégénérescence des disques intervertébraux, les coussinets absorbant les chocs entre les os du cou peuvent se rétrécir, ce qui peut causer de la raideur, de la douleur et rendre les mouvements difficiles.

La douleur au cou est très courante. La plupart des gens souffriront d’un ou plusieurs épisodes de cervicalgie au cours de leur vie. Dans de nombreux cas, cela commence soudainement et s’améliore rapidement, sans aucun traitement. Plus d’infos sur les cervicalgies

Torticolis

Le torticolis se caractérise par une contracture musculaire douloureuse du cou qui touche le plus souvent le muscle sterno-cléido-mastoïdien (gros muscle du cou), mais peut également toucher d’autres zones comme le trapèze.

Les causes d’un torticolis peuvent être congénitales, infectieuses, traumatiques, orthopédiques, malformatives ou neurologiques.

Il existe plusieurs sortes de torticolis :

  • Torticolis bénin : survenant au réveil à cause d’un mauvais mouvement.
  • Torticolis spasmodique : qui intervient brusquement et se caractérisant par des contractions musculaires violentes des muscles du cou.
  • Torticolis congénital : touchant environ 4 enfants sur 1000 et généralement provoqué par une position exceptionnelle de l’enfant dans l’utérus.
  • Torticolis symptomatique : dont l’origine est neuro-articulaire, infectieuse ou post-traumatique, qui perdure pendant plusieurs jours et qui réapparaît régulièrement.

Les symptômes sont :

Douleurs et mouvements du cou très limités avec une domination d’un seul côté ce qui fait que la tête penche donc vers le côté non touché. Ces contractures sont parfois ponctuelles ou chroniques.

Les cas mineurs de torticolis peuvent disparaître après quelques jours de repos.

En l’absence de cause organique connue, il faut envisager l’hypothèse d’un trouble fonctionnel neurodystonique et dans ce cas l’imputation est donnée à la fatigue et au sommeil.

Vertiges positionnels, étourdissements et oreille interne

Le système d’équilibre du corps fonctionne grâce à un système constant de détection de positions, de rétroactions et d’ajustements en utilisant la communication entre l’oreille interne, les yeux, les muscles, les articulations et le cerveau.

Au fond de l’oreille, positionnée juste sous le cerveau, se trouve l’oreille interne. Alors qu’une partie de l’oreille interne permet l’audition, une autre partie, appelée système vestibulaire, est conçue pour envoyer des informations sur la position de la tête au centre de contrôle des mouvements du cerveau, le cervelet.

Toute perturbation à cette oreille provoque une confusion extrême au cerveau. Les vertiges sont un symptôme, non un diagnostic, car très souvent les vertiges sont d’origine bénigne, souvent liés à des troubles de la posture du rachis cervical et dorsal. On les appellent Vertiges Positionnels.

Les causes les plus courantes comprennent les vertige positionnels bénins, la maladie de Ménière et la névrite vestibulaire (une inflammation ou l’irritation du nerf).

Il existe d’autres causes d’étourdissements, telles que les médicaments, les otites, un traumatisme crânien et une pression artérielle basse. Le déséquilibre musculaire oculaire, peut également entraîner des troubles de l’équilibre. Lire la suite.

Fascias

“Je ne connais aucune partie du corps qui égale le fascia comme terrain de chasse. Lorsque les fluides du corps sont arrêtés dans le fascia, les organes et d’autres parties du système, la stagnation, la fermentation, la chaleur et la confusion générale suivront.” – Andrew Taylor Still, fondateur de l’Ostéopathie.

La libération myofasciale «myo» signifiant muscle et «fascia» signifiant tissu conjonctif est le terme que l’on utilise pour décrire la forme associative créée par le muscle et le tissu conjonctif.

Le tissu fascial est un revêtement comme une toile d’araignée qui soutient et protège les muscles et les organes du corps. Il possède six à dix fois plus de nerfs sensoriels que les muscles.

Des recherches récentes ont révélé qu’il est riche en neurotransmetteurs,  en plus de servir d’hôte à de nombreux nerfs et vaisseaux sanguins qui alimentent les muscles, les ligaments et les tendons.

Il se tisse également dans les structures des ligaments et des capsules articulaires qui aident à soutenir nos articulations et nos os. 

Dans son état sain, il est souple et résistant et se déplace facilement par glissement sur nos muscles. Cependant, le fascia peut devenir serré et inflexible avec le temps en raison d’une mauvaise posture, d’une blessure ou d’un stress émotionnel.

Le fascia recouvre toutes les régions du corps et est interconnecté. Lorsqu’il se cicatrise et se durcit dans une zone (après une blessure, une inflammation, une maladie, une intervention chirurgicale ou même une mauvaise posture à long terme), il peut également mettre sous tension les structures adjacentes.

Douleurs sources et douleurs référées

Lorsqu’on souffre ou que quelque chose ne va pas dans notre corps, on ne peut pas forcement se fier aux symptômes pour définir le cœur du problème.

Les symptômes sont souvent générés à partir de points précis dans le corps qui ne se trouvent pas forcement à proximité de la zone de la douleur ou du dysfonctionnement.

Lorsqu’une douleur apparait dans une zone particulière, on est susceptible de l’interpréter comme un signal indiquant qu’il y a un problème dans cet endroit, ce qui peut être le cas … ou non.

Il est fréquent que la douleur apparaisse dans une zone du corps éloignée de la source du problème. Elle porte un nom, la douleur référée.

Tension physique et Tenségrité

L’ostéopathie s’appuie sur l’anatomie, la physiologie, et la biomécanique.

L’Ostéopathie fait sienne d’utiliser un arsenal de techniques ayant pour but d’éliminer les tensions physiques dans l’organisme. Ces tensions sont avant tout des tensions musculaires ou des tensions de leurs téguments (fascias) ou des tendons et ligaments autour des articulations.

Le corps est holistique. Il convient de le prendre en compte globalement. Il est comme une toile d’araignée : Il y a les fils principaux qui partent du centre de la toile et les fils circulaires partent du centre vers l’extérieur.

Les fascias sont une sorte de deuxième peau qui recouvre le corps et tous les organes à la fois en superficie et en profondeur.

Les muscles, les os, les viscères et le système nerveux sont concernés par les fascias qui ont de nombreuses propriétés dont la sensibilité au stress.

Par exemple, une entorse ou une fracture va se localiser dans le fascia des muscles ou des os engendrant à plus ou moins long terme douleurs, gènes articulaires longtemps après guérison.

Des stress et des tensions psychiques répétés vont également produire des tensions des fascias des viscères et du système nerveux, ce qui entraînera fatigue générale, humeurs instables, maux de ventre, troubles digestifs…

Non libéré il peut s’installer de vraies pathologies comme un sciatique, un ulcère, une tendinite… Pour éviter cela il est recommandé de pratiquer des soins réguliers pour prévenir les problèmes.

Lorsque l’on tire sur n’importe quels fils, la toile d’araignée va communiquer cette modification de tension à tous les autres fils. C’est ce qu’on appelle un “équilibre de tensions partagées“. Notre corps remplit sa fonction en “équilibre de tensions partagées”. C’est ce que les architectes appellent de nos jours la Tenségrité.

La moindre perturbation (stress, mauvaise posture, accident, maladie, etc.) qui affecte le corps dans l’un ou l’autre de ses systèmes (musculo-squelettique, digestif, neurologique, vasculaire, hormonal, etc.) aura une influence sur l’équilibre général d’un individu.

Par réaction le corps va chercher à s’adapter mais s’il n’y arrive pas, il y aura un déséquilibre avec pour conséquence une contraction musculaire qui peut, par exemple, gêner le retour circulatoire comme elle peut aussi avoir d’autres conséquences comme l’apparition d’une maladie.

Conclusion :

Quant une tension anormale est localisé dans le corps, peu importe l’endroit, du fait de la continuité des tissus et de l’équilibre des tensions partagées, car cette tension va se répercuter et se transmettre à tous les autres tissus.

Contrairement à la croyance populaire, la posture est contrôlée par le cerveau

“Plus une personne est déformée mécaniquement, moins il y a d’énergie disponible pour la réflexion, le métabolisme et la guérison”. – Dr Roger Sperry.

En 1981, le Dr Roger Sperry, neurologiste a remporté le prix Nobel de médecine lorsqu’il a découvert que 90% de l’énergie produite par le cerveau est utilisée pour équilibrer notre corps dans le champ gravitationnel de la Terre.

Le résultat de ses recherches ont démontré que si notre corps est déformé mécaniquement (déséquilibre), il commence à affecter les 10% de l’activité du cerveau qui contrôle toutes les autres fonctions du corps, telles que la respiration, la circulation, la digestion, la production d’hormones, etc.

Les centres de contrôle postural dans le cerveau couvrent principalement deux zones: le cervelet et le tronc cérébral.

Le cervelet reçoit des messages sur la position du corps de l’oreille interne, des yeux, des muscles et des articulations, et envoie des informations pour effectuer les ajustements posturaux nécessaires au maintien de l’équilibre.

Son action conjointe avec le tronc cérébral parvient à nous maintenir debout, équilibrés par rapport à la gravité, en vérifiant constamment les capteurs qui détectent les réactions de notre corps et de notre environnement.

Si, avec le temps, des problèmes surviennent à n’importe quel niveau, le corps essaiera d’abord de compenser d’une manière ou d’une autre jusqu’à ce qu’il le puisse (épaule la plus haute, rotations du bassin, attitudes de la scoliose, tête inclinée en avant).

A un certain moment, cependant, cette capacité à compenser atteindra sa limite. Elle sera constituée par la somme de ces ajustements et fera apparaître les premiers signes d’un dérèglement des chaines musculaires avec toutes les conséquences que cela entraine, (maux de tête, cervicalgie, névralgie, défauts de mastication et d’occlusion dentaire, mal de dos, lumbago, sciatique, douleur d’épaule, bras, hanches, genoux, à la cheville).

L’Ostéopathie sans la gestion du stress n’est rien

Comment soigner quelqu’un sans percevoir les profondeurs de son esprit?

On confond trop souvent le mal de dos et les tensions de l’esprit. Ramener tous les problèmes de dos à de simples contractions musculaires est absurde car trop restrictif et le plus court chemin pour agir sur le corps est de passer par l’esprit.

La douleur résulte de l’ébranlement momentané d’une chaîne musculaire ou d’un choc psychique. Quelque chose survient auquel on ne s’attendait pas, le conjoint qui nous laisse, une mort, la perte d’un travail etc. Tout ceci fait que notre esprit par réaction se tend. Et que fait un esprit tendu? il contracte tous les muscles du corps.

Si le problème se résout dans les jours qui suivent alors les tensions disparaissent toutes seules mais si la situation perdure, la contraction s’installe et s’amplifie avec le temps.

Ventre, émotions et second cerveau

Les viscères sont un ensemble d’organes de la cavité abdominale. Ils ont des surfaces glissantes et sont attachés aux parois des cavités corporelles et à la colonne vertébrale par des ligaments. Lorsque la colonne vertébrale bouge, les organes qui y sont attachés doivent également bouger.

Le massage de la région abdominale qui s’appuie sur les cinq systèmes majeurs du corps : vasculaire, lymphatique, nerveux, musculaire et énergétique (Chi) pour les chinois et ( Ki) pour les Japonais se fait par l’Ostéopathie Fonctionnelle. Ces systèmes sont connectés au centre abdominal où le stress et les tensions contenues s’accumulent et peuvent causer des perturbations.

Par un massage des organes internes de l’abdomen, on arrive à relâcher ces tensions, autour du nombril, intestin grêle, gros intestin, foie, estomac, rate et reins pour rétablir les mouvements naturels et la circulation des énergies dans le corps qui ne circulaient plus parce qu’il n’arrivait pas à les “digérer”.

Le stress conduit bien souvent à des blocages intestinaux cause de biens des douleurs abdominales (ballonnements, gargouillis, crampes d’estomac, tensions, maux divers en plus de l’inconfort permanent qui en découle). Combien de Coloscopies sont faites chaque année à des personnes à qui on ne trouve rien mais qui souffrent de maux de ventre permanents? Toutes les émotions que nous n’avons pas accepté, mal vécu, pas digéré, dans notre passé, restent bloquées, piégées dans les organes et tissus du corps.

Par des manipulations simples sur toute la région du ventre, en agissant sur le système digestif, on agit sur les organes internes et on parvient à relâcher ces résistances physiques, émotionnelles ou mentales qui génèrent tous ces troubles, ainsi que sur tous les conséquences qui peuvent lui être associés, (constipation , ballonnement , gastralgie , douleur abdominal , règle douloureuse…etc).

Pour les Japonais la région du ventre est appelée HARA et c’est la raison qui fait que quand ils se suicident par le Hara-Kiri, l’épée doit être enfoncée dans le ventre à deux centimètres sous le nombril car cela libère l’âme, car ils ne conçoivent pas une mort réelle sans la destruction de ce centre énergétique encore plus important que le cerveau à leurs yeux, car source de l’énergie “ki” que l’on retrouve dans les arts martiaux (Aïkido, etc…)

Le Dr Henri Huchard, cardiologue célèbre du début du XXème siècle, avait supprimé l’administration de digitaline à ses patients au profit de massages abdominaux. Les effets étaient similaires en excluant tout risque d’intoxication et d’effets secondaires.

Bon à savoir:

Avant toute Hydrothérapie du Colon, pour un meilleur résultat, il faut impérativement préparer la région du ventre et de l’abdomen pour aider les organes internes à se libérer et reprendre leur fonction. A quoi sert de vidanger et de rincer si les causes du non fonctionnement ne sont pas éliminées?

Prévention et traitements des déséquilibres du système musculo-squelettique

Les maux de dos peuvent toucher des personnes de tout âge pour différentes raisons. À mesure que les gens vieillissent, le risque de développer une douleur au bas du dos augmente en raison de facteurs tels que l’activité professionnelle ou sportive antérieure et la maladie dégénérative du disque.

Les douleurs articulaires peuvent créer un inconfort gestuel, une douleur ou une inflammation provenant de n’importe quelle partie d’une articulation y compris le cartilage, les os, les ligaments, les tendons ou les muscles.

Les blessures sportives sont généralement causées par une surutilisation d’un muscle ou d’une articulation, un choc direct ou l’application d’une force supérieure à ce que la partie du corps peut supporter structurellement. Il existe deux types de blessures sportives : aiguës et chroniques.

—————————

Formations aux professionnels ( Paris – Genève – Lille ). Dates et lieux des cours.

Horgues se situe à la sortie de Tarbes juste après Laloubère sur la route de Bagnères de Bigorre.

L’ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés. Les contenus sont protégés auprès d’un huissier de justice à Tarbes. Vous pouvez citer librement un article de ce site en mentionnant l’auteur et la provenance.

Bernard Tisné

Témoignages de Professionnels ayant suivis les Formations

Arlette B….. Méthode Bowen

Ce qui a lâché hier était là depuis bien longtemps. Mon corps te dit merci (et moi aussi par la même occasion !) de ne plus avoir se battre contre cette énergie, une boule très noire, qu’il y avait en moi. En tout cas, aujourd’hui, j’ai savouré pouvoir de rester au lit ce matin jusqu’à 10h et sentir cette relaxation profonde. Je comprends ce que tu veux dire ne pas chercher quelque chose de particulier, faire ce que l’on sent bon au moment ou on fait la technique et la conscience de la personne fait le reste. Bonne semaine, amicalement.

Tao Chi Kai – Holistic Therapist and Ly Chi Gung Instructor. London, UK,

I was humbled and honored that Bernard travelled from his home in the South of France to visit and help me. I have been a practicing Holistic Therapist for over ten years and I have travelled to countries like; Cambodia, Laos, Thailand, Vietnam, Hong Kong, Singapore, Melaysia and Austrailia in search of teachers and masters in various fields concerning holistic and traditional forms of medicine and healing. I was very surprised and humbled by Bernard’s knowledge, humility and bone setting skills. I have used the services of chiropractors and osteopaths in the past and being in a similar field of study as they, I am always very intuitive in the process and application of their practice. Bernard Tisné in my experienced opinion is a Master of his art. He was able to perform his skills whilst I was lying on the ground – this for me shows the true skills of a Master. The ability to work on a body in any position is a skill not many can attain. After the treatment, my use of my diaphragm was once again optimal. My cranium is now poised correctly with full motion. My balance and sense of inertia and ergonmics is now also optimal. These are just a few things I have noticed in the change of my physiology. Incredible. It is my experienced recommendation that you make time to see Bernard Tisné because he will be able to help you beyond your expectations. His ability and fluid like application is one you must experience for your self. He was able to help me with a number of issues in one session. I counted over thirty corective adjustments including myofascial release. Incredible. Tao Chi Kai, Holistic Therapist and Ly Chi Gung Instructor. London, UK.

Arnault R…. Thérapies Énergétiques

Bonjour Bernard. Merci pour ta très belle formation et la transmission de ta passion avec le cœur. J’ai appris de très belle chose et qui rejoignent étonnamment ce que je développe dans l’énergétique et la relation à l’émotionnel. Je fais également des formations et je citerais le nom de ta méthode à mes élèves si ils souhaitent faire ta formation.

Catherine Der…….. Hypnothérapeute

Bonjour Bernard. J’ai beaucoup aimé ta formation. Dommage que tu sois un peu loin car je serai bien venue faire une révision. J’ai hâte de pouvoir m’exercer sur certaines de mes patientes à qui j’en avais parlé en amont. Merci pour ton bel accent méridional et ta jovialité. Belle journée à toi

Coralie M…. Thérapies Manuelles

Bonsoir Bernard. C’était une formation tellement enrichissante ! J’en ai d’ailleurs à titre personnel ressenti des effets très bénéfiques ! J’ai déjà commencé à la mettre en pratique autour de moi car je pense que tout le monde devrait recevoir un soin comme celui-ci . Penses -tu d’ailleurs que cette technique peut s’adapter sur les animaux avec lesquels je travaille régulièrement ? Bien à toi Amicalement

Alain Fau…. Sophrologue

Bonjour Bernard. J’ai beaucoup apprécié la formation de dimanche qui était très sympa et qui m’a donné l’occasion de porter un regard nouveau sur les rapports entre le souffle, l’énergie et les états émotionnels. Il y a beaucoup à méditer sur ce que tu nous as enseigné… Amicalement

Valérie As….. Psychothérapie – Hypnothérapie

Bonjour Bernard. Je viens te remercier pour la formation que tu nous as donné hier après midi à Paris. J’ai très rapidement mis en application tes bons enseignements auprès de ma belle fille puis ce matin avec l’une de mes clientes habituelles. J’ai beaucoup apprécié. Les retours sont très positifs et intéressants. Amicalement

Béatrice Mora….. Sophrologue

Bonjour Bernard. Je reviens vers toi au lendemain de cette formation de déblocage du diaphragme que mon corps a bien apprécié… J’en profite pour te remercier de partager tes propres prises de conscience PS : Une belle vitalité et une belle joie de vivre ressentie après cette formation Un sommeil bien récupérateur et ce matin un réveil tout en douceur…….MERCI Cordialement

Kirsten Ri….. Thérapie Cranio-Sacrée et Naturopathe

Bonsoir Monsieur Tisné. Merci beaucoup encore de l’intervention de hier! J’ai gagné nettement en ampleur de respiration et mouvement (surtout à l’endroit des pectoraux/sous les clavicules). C’est carrément comme un redressement du haut du corps. C’est merveilleux de ne plus se sentir tout le temps à l’étroit dans son corps. Cordialement

Nico M…… Psychologue

Bonjour Bernard. Je te remercie pour partager ton savoir et ta pratique, je m’en suis déjà servi ce jour dans mon cabinet.

Catherine Mo…… Psychologue

Bonjour Mr Tisné. J ai adoré cette formation. Merci pour toute votre attention. Je vous dirai pour la pratique. Cordialement.

Marc et Françoise R…. Ostéopathe et Kinésithérapeute Belgique

Bonjour Bernard. Un coup de fil qui m’a fait du bien. Une patiente sur lequel j’avais débloqué le péricarde m’a demandé si c’était possible qu’après mon traitement elle n’avait plus d’allergies respiratoires printanières. Depuis 30 ans elle doit prendre de la cortisone et ici rien !!! Je l’ai remercié. Hier , j’ai eu encore un écho terrible , un patient après le traitement est resté 20 minutes à pleurer dans sa voiture , il m’a dit qu’il allait beaucoup mieux et ( la cerise sur la gâteau : ” il avait le Cœur léger !!! Françoise aussi a de très bon résultat dans son cabinet de kiné !! une dame a interrompu son traitement , car c’était parfait ! Amitiés

Hilal Bo….. Praticien en Massages Bien Etre

Bonjour Mr Tisné. J’ai fais la formation de libération du Diaphragme avec vous le 25 février. Cela a beaucoup aidé mes clients. Ils sont contents. Je vous remercie de nous avoir transmit cette technique. Cordialement.

Agnes L….. Kinésithérapeute

Encore merci pour tes conseils et la formation. Si tu fais de nouvelles formations prévient moi. Ça sera avec plaisir. Amicalement à bientôt

Josepha So….. Ostéopathe

Bonjour Bernard. J’ai commencé à utiliser les techniques partagées ce week end, c’est extraordinaire. Merci pour ces échanges. A bientôt.

Nathalie Ca….. Hypnothérapeute

Bonjour Bernard. Merci beaucoup de ta générosité. J’ai bien aimé le contenu et espère pouvoir l’appliquer facilement et rapidement avec mes clients. Je vais chercher de cobayes pour m’entraîner. Super pour ton conseil et si jamais tu donnes des nouvelles formation, tiens moi au courant !Belle semaine.

Laetitia et Hugues…… Ostéopathes

Mise en pratique très concluante aujourd’hui ! Hugues a justement rencontré un ami souffrant d’un lumbago et s’est bien occupé de lui. Quant à moi j’ai réussi à débloquer une zone qui résistait à toutes mes techniques avec ta technique de ponçage, faite sous les côtes à plusieurs profondeurs. Hyper efficace. Et prise de conscience de “l’onde” pour être plus fluide en traitant les patients, c’est en cours d’acquisition… Pour avoir fait plusieurs formations c’est la première fois que je vois quelqu’un comme toi qui donne autant et sans restriction (il y a toujours une sorte de rétention d’information dans ce domaine), c’est très appréciable. Merci encore. Nous en ferons bon usage ! Bonne soirée !

Jacqueline Ba…… Réflexologue

Bonjour Bernard. Je te remercie pour ton enseignement hier. C’était dense ! Je vais le mettre en pratique dans un 1er temps avec mes amis pour prendre confiance puis avec mes clients ensuite. Merci Bernard et bonne route. Bises

Monique Bas…… Réflexologue

Bonjour Bernard. Je te remercie pour ton enseignement hier. C’était dense ! Je vais le mettre en pratique dans un 1er temps avec mes amis pour prendre confiance puis avec mes clients ensuite. Merci Bernard et bonne route. Bises

Sarah Ca…… Acupunctrice

Bonjour Bernard. J’ai trouvé cet demi-journée de formation fort intéressante. Merci beaucoup. Je me réjouis de la mettre en pratique. Bonne semaine. Bien à toi.

Annick Hu…… Professeur de Seitaï

Bonjour Bernard. Merci pour ta venue… La passion que tu vis à nous transmettre ton savoir est hautement appréciée ! J’ai été très fatiguée le dimanche soir et le lundi j’avais quelques nausées… puis mon corps est parti dans un Kastugen Undo (mouvement régénérateur). J’ai craqué d’un peu partout: cervicales, épaule, coudes, doigts, dorsales, genoux, chevilles… après ça: toute neuve ! Belle fin de journée, Avec mes chaleureuses pensées

Marie-Noëlle Ba……. Naturopathe et Réflexologue

Bonjour Bernard. J’espère que vous allez bien. Je vous remercie pour votre formation. Ce fut très intéressant. Je pense l’intégrer assez rapidement dans mes protocoles de réflexologie plantaire ou lors de mes consultations Naturopathiques. Très belle journée et à très bientôt.

Magdalena Le…… Praticienne en Médecine Ayurvédique

Bonjour Bernard. Je voudrai te remercier pour cette formation très intéressante. Je suis rentrée a la maison pleine d’énergie . Je suis très contente d’avoir eu cette opportunité et je suis sure que ça me sera très profitable. Merci encore ! Amitié

Carine C….. Orthophoniste

Bonjour Bernard. Cela fait déjà deux semaines que nous nous sommes rencontrés!… Ces deux semaines ont été bien remplies et je vais t’en partager un morceau… . J’ai tout de suite mis en pratique ce que tu nous as enseigné (il est rare que je me lance comme ça si rapidement!…), et les ”soupirs” des personnes ont été très parlant!… A part cela, je n’ai pas encore eu de retour, évidemment. Bien à toi.

Clément Mon…… Ostéopathe

Bonjour Bernard. Merci pour cet après-midi en tout cas, je serai preneur de revenir mais dans un groupe de personnes qui pratiquent déjà dans ton courant (rebouteux, ostéos etc…) pour aller plus loin dans la pratique. Bonne journée et bonne semaine à toi.

Viviane Bon….. Kinésiologue

Bonjour Bernard. Cet enseignement va grandement me profiter dans ma pratique professionnelle. Merci beaucoup. Avec mes bons messages.

Antoinette Mo….. MTC et Naturopathe

Bonsoir. Je voulais vous remercier pour ce cours. Je vous souhaite une bonne continuation pour le partage de votre savoir. Cordialement

Lucile LA….. Réflexologue

Bonsoir Bernard. Je te remercie en retour de cette formation très enrichissante. J’ai une patiente jeudi matin qui est très souvent stressé. Je vais voir ce que je peux faire pour l’aider. Avec tout ce que tu m’as appris dimanche, je te ferais un retour. Merci pour les deux personnes que tu m’as conseillées. Hyper intéressant. S’ il y a d’autres formations je suis prenante. Amicalement et à très bientôt.

Fatiha Sa…. Shiatsu

Bonsoir Bernard. Encore un grand merci pour cette après-midi forte instructive. Je vais l’inclure dans mes prestations. J’ai eu beaucoup de plaisir à découvrir cette méthode totalement originale et que ce soit toi, son créateur qui nous la transmette. Je vais te suivre un peu sur ton site car je trouve intéressant de recevoir le soin que tu as élaboré. Merci donc à toi pour tout, pour ta générosité, ta simplicité, ta tolérance. Merci à ta femme pour sa gentillesse et son accueil. Je vous embrasse tous les deux. Portez-vous bien et à bientôt.

Marc R….. Ostéopathe

Salut Bernard. Encore Merci pour ce beau stage. Ça m’a plu. Je n’étais pas le meilleur dans le groupe, mais moi je suis un ” besogneux ” j’ai besoin de temps et de travail !!! Et puis c’était tellement intense en quantité et en qualité. Je crois que je referai le cours dans quelque temps. J’étais rentré à la maison vers 23h30.

Valérie V….. Kinésithérapeute

Bonsoir Bernard ! Une ÉNORME MERCI pour la qualité et la densité de ta formation hier. Je me suis couchée en rentrant et ensuite, j’ai senti une énergie incroyable pulser dans mon corps ! Je sentais nettement les battements de mon cœur et l’énergie circuler dans ma cage thoracique, mon ventre, mes jambes. Je n’ai pas beaucoup dormi tellement cette énergie vibrait dans mon corps mais je me suis levée facilement ce matin, avec la sensation que tout mon corps était ” calé ” dans l’instant présent. Sensation extraordinaire ! La journée a été fluide, j’étais très présente à mes soins, nourrie de ta transmission, accompagnée. J’ai la sensation que tout est possible, l’impression d’une ouverture infinie. Alors MERCI, MERCI, MERCI pour la magnifique personne que tu es et ta merveilleuse transmission. Bonne soirée, Bernard et une excellente semaine ! A bientôt

Gilbert B….. Thérapies Manuelles

Merci encore pour ce bon stage riche de techniques et de savoir. Je me suis mis en position d’écoute car j’ai besoin d’assimiler et voir la pratique de chacun. Je ferais le même module avec plus de pratique encore la fois prochaine à Paris. N’hésite pas à me recontacter. Merci encore pour cet échange de savoir et de techniques, un excellent moment. Bon courage, merci pour cette générosité.

Hind S…… Kinésithérapeute

Bonjour. Merci beaucoup pour tout. La formation était très bénéfique. Bonne journée.

Pierre I….. Kinésithérapeute et Ostéopathe

Bonjour Bernard. Un grand merci pour ce partage. J’étais à l’écoute et vais essayer de mettre en pratique le mouvement respiratoire. Je te dirais mes résultats. Bonne journée Yin Yang.

Marc M…… Kinésithérapeute et Ostéopathe

Merci Bernard. Pour moi l’après-midi fut agréable et enrichissante. Amicalement Marc

Th…. P…… Kinésithérapeute

Salut Bernard! Je tenais à te remercier pour la formation de dimanche! J’ai trouvé cela super intéressant et à approfondir! À bientôt!

Annik S….. Ostéopathe

Bonjour Bernard. Pour ma part le stage m’a paru très dense et très intéressant. J’aimerais bien y revenir une autre fois pour mieux mémoriser. Amicalement

Isabelle B…… Ostéopathe

Bonjour Bernard. Je te remercie pour ce stage. Après une bonne nuit de maturation, je te confirme que l’après-midi d’hier était très riche et pleine de pistes intéressantes. Un grand merci pour ce partage du cœur. A bientôt dans vers Horgues ou à Paris. Amitiés