Bernard Tisné, Ostéopathe D.O à Horgues (65) et Soumoulou (64)

Ostéopathe D.O Exclusif et Reboutement - Ostéopathe du Sport - Ostéopathie des Fascias - Déblocage du Diaphragme (méthode personnelle)

Ostéopathie Structurelle - Ostéopathie Viscérale - Libération du Péricarde et du Diaphragme

"Un muscle continuellement tendu ou contracté est en fait un muscle épuisé"

----------------------------

La Rencontre du Passé, de l’Orient et de l’Occident

Bernard Tisné, Ostéopathe D.O fondateur de la Méthode Kyma et spécialiste des Manipulations Vertébrales ou Structurelles et du Reboutement Occidental, ainsi que des Thérapies Manuelles Asiatiques ( Tuina, Chi Nei Tsang, Shiatsu, Yumeiho etc…) acquises au cours de nombreux voyages en Asie et à travers le monde.

13, impasse des Glycines – 65310 Horgues et 28 av Lasbordes – 64420 Soumoulou – Tel: 06 80 30 08 80

Pratique aussi un week end sur deux à Paris une méthode personnelle complémentaire de l'Ostéopathie regroupant différentes techniques Occidentales et Asiatiques suite à de nombreuses années de recherches à travers le monde auprès de praticiens universitaires ou empiriques, la Méthode Kyma, sur la libération du Péricarde et du Diaphragme. (Plus d'infos : methode-kyma.

Centre Sesame - 39 Boulevard de Magenta - 75010 Paris - Tel: 06 51 05 65 28 aux heures de repas

(En activité depuis 33 ans)

Un autre regard sur le mal de dos suite à des observations personnelles au cours de mes différents voyages

A une époque de conformisme, avoir un esprit scientifique et critique peut être considéré comme un trait antisocial, mais la science sans la critique est inconcevable, car la seule voie de l'objectivité scientifique est de questionner, non d'affirmer.

Vous avez de l'arthrose, mais qui n'en a pas à partir de 35 ou 40 ans? Une protrusion discale, un léger pincement vertébral, un tassement de vertèbres, des becs de perroquets, un bassin décalé, une jambe plus courte et vous êtes tordu car votre colonne vertébrale n'est soi-disant pas droite? Quel est celui d'entre nous qui n'a pas au moins un de ces symptômes?

S'il y a une seule chose, que je devrais retenir de toutes mes années de voyages à travers le monde (bernard-tisne.fr/parcours), c'est bien celle ci: l'Univers est un immense placebo.

L'homme est ce qu'il pense

Tout ce dont à quoi vous croyez, vous guérira ou vous détruira, car le cerveau est une éponge qui s'imbibe de suggestions.

Il y a des gens qui vivent avec des "colonnes vertébrales tordues" ou des petites hernies sans le savoir, et qui n'en souffrent pas. Tout ce que l'on croit, redoute, imagine ou nous inculque depuis l'enfance, se réalise sur le plan organique. Le cerveau est un disque dur d'ordinateur. Il reproduit exactement ce pour quoi il a été programmé.

L'équation est très simple pour lui. Dans l'inconscient collectif, colonne vertébrale tordue = mal de dos.

Dès l'instant ou l'on est programmé avec cette affirmation par son entourage, par une radiographie ou par le corps médical, l'imagination va crée des complications ou une augmentation de la douleur qui n'existeraient pas forcément ou qui seraient très atténuées, si on n'en avait pas connaissance. On devient persuadé que l'on est malade ou "mal foutu" et on le devient.

J'ai croisé personnellement au cour de mes voyages à travers le monde, des individus qui portaient des charges très lourdes dans les montagnes de l’Himalaya ou de la cordillère des Andes, des femmes Africaines avec des charges très lourdes sur la tête ou des bossus qui n'avaient pas mal au dos.

Les radios de ces personnes étaient certainement catastrophiques, mais elles l'ignoraient et ne se plaignaient pas outre mesure. Preuve en est que la rectitude de la colonne n'est pas une condition absolue à l'absence de douleurs.

Si l'on devait soigner et redresser tous les "bassins décalés", ainsi que tous les gens qui ont "des jambes de longueurs inégales", il faudrait traiter 95% de l'humanité.

Bernard Tisné

Méthode Kyma (déblocage du diaphragme, du plexus solaire et de l'oppression respiratoire)

Nous vivons dans un océan d'air comme des poissons dans un plan d'eau. Par notre respiration, nous sommes en phase avec notre atmosphère. Si nous inhibons notre respiration, nous nous isolons du milieu dans lequel nous existons. (Alexander Lowen).

Retrouver son mouvement respiratoire naturel et spontané

Le cœur est le siège des émotions et le Péricarde est l’enveloppe qui le protège. Il se contracte avec le diaphragme en réaction au stress et aux impacts émotionnels avec pour conséquences, une perturbation du rythme respiratoire, un manque d'énergie, une fatigue importante et une sensation d'étouffement ou d'oppression thoracique.

Tout ce qui vit respire et répond à la loi de la contraction et de la dilatation, mouvement des marées, inspiration et expiration, battements du cœur etc. Celui qui ne respire pas pleinement ne vis pas, il survit

La Méthode Kyma en favorisant le retour au mouvement respiratoire naturel permet de de stimuler directement ce processus afin que l’homéostasie se rétablisse de l'intérieur.

Le but final est de refaire circuler l'énergie vitale ou force de vie que les orientaux appellent le Ki ou le Chi, dans l'ensemble du corps de la personne.

Bouger, grandir, manger, agir demande de l’énergie et le souffle c'est la vie. (Plus d'infos sur le Souffle et la Respiration : bernard-tisne.fr)

Articulations et Vertèbres

La douleur envoie des signaux à notre cerveau pour nous amener à arrêter, ralentir ou modifier notre comportement.

Lorsque le mouvement normal des articulations des vertèbres est entravé par un désalignement causé par un traumatisme (accidents, chutes et coups) ou une mauvaise posture, le disque vertébral ou la capsule articulaire qui recouvre les articulations devient enflammé et irrite les racines nerveuses.

Un spasme ou une raideur musculaire se produit et empêche l'apport sanguin à ces structures, provoquant éventuellement de l'arthrose ou une raideur articulaire.

Les déséquilibres articulaires de la colonne vertébrale peuvent irradier de la douleur aux extrémités provoquant des symptômes tels que douleur, picotements ou engourdissement dans les mains, les bras, les épaules, les genoux, les jambes.

La solution est d'ajuster ou de déverrouiller les vertèbres ou les articulations touchées pour retrouver un mouvement articulaire normal.

Trust ou Craquement Articulaires

"Tous les médicaments du monde ne peuvent pas ajuster une vertèbre subluxée" - (BJ Palmer, fils du fondateur de la Chiropraxie).

Le thrust ou craquement osseux est une manipulation sans forcer de l'articulation et qui respecte la physiologie anatomique. Il s’accompagne souvent d’un bruit ou claquement articulaire qui signe l’efficacité de la manœuvre et sa normalisation. Le bruit n'est pas du au glissement de deux os entre eux mais d'une bulle d'air formée dans l'articulation.

En aucun cas ce ne sont les os qui se frottent les uns contre les autres. Il n'y a aucun danger contrairement à beaucoup d'idées reçues.

Après une libération articulaire, il y a une différence dans l'espacement des articulations, la libération augmentant la distance entre les surfaces articulaires va diminuer la pression de la synovie (liquide articulaire) entrainant la libération d'une bulle de gaz qui en se libérant va provoquer un son: la cavitation.

On peut comparer ce phénomène avec le bruit que fait l'ouverture d'une bouteille de champagne. Ce n'est n'y le liquide, ni le bouchon qui font le bruit mais la libération de la pression et du gaz qui s'éjectent en ouvrant la bouteille.

Atlas Thérapie

Par le biais de l'Occiput (bas du crane ), de l'Atlas ( 1° cervicale ) et de l'Axis ( 2° cervicale ) , on traite les douleurs du cou et quelques fois la migraine par l'alignement de la base du crane et des deux premières vertèbres cervicales avec une technique spéciale. Cette technique de la charnière occipito-cervicale se nomme O.A.A.

Il y a même des thérapeutes à l’étranger qui se consacrent uniquement à cette fonction (Atlas Pro Axis, Vitalogie, Hole in One etc.) .

La colonne vertébrale peut être comparée à une chaîne. Lorsque le premier maillon (atlas) est tordu, chaque maillon en subit les conséquences perturbant les autres maillons de la chaîne. Ce qui entraine à son tour des douleurs au cou, aux épaules ainsi qu'au bassin et aux genoux.

L'ensemble de la colonne vertébrale tente de s'adapter à un tel déséquilibre en créant des torsions indésirables importantes de la posture. Lire la suite

Douleurs à la nuque et aux épaules

La plupart des douleurs du cou ou cervicalgies sont associées à une mauvaise posture combinée à une usure liée à l'âge mais la majorité des personnes souffrant de douleurs cervicales souffrent de ce que l'on appelle des douleurs cervicales simples ou mécaniques.

Une simple douleur au cou peut être causée par une mauvaise posture ou une tension dans le cou ou les épaules.

De mauvaises habitudes de sommeil ou une position assise inconfortable peuvent également provoquer des foulures et des entorses dans les tissus mous du cou.

Les douleurs de la nuque ou la raideur des épaules peuvent être causées par des activités quotidiennes telles que l'utilisation d'appareils électroniques, des accidents, des blessures comme un coup du lapin, des chutes, une mauvaise posture, des stress émotionnels permanents.

Celles-ci provoquent le déplacement des os de la colonne vertébrale hors de son alignement normal, ce qui entraîne des subluxations vertébrales. Une pression dommageable est exercée sur les nerfs allant aux épaules, au haut du dos, aux bras et aux mains, provoquant des douleurs ou des courbatures dans ces zones.

L'usure due à l'age peut aussi contribuer à la douleur au cou. En vieillissant, de part la dégénérescence des disques intervertébraux, les coussinets absorbant les chocs entre les os du cou peuvent se rétrécir, ce qui peut causer de la raideur, de la douleur et rendre les mouvements difficiles.

La douleur au cou est très courante. La plupart des gens souffriront d'un ou plusieurs épisodes de cervicalgie au cours de leur vie. Dans de nombreux cas, cela commence soudainement et s'améliore rapidement, sans aucun traitement. Plus d'infos sur les cervicalgies

Torticolis

Le torticolis se caractérise par une contracture musculaire douloureuse du cou qui touche le plus souvent le muscle sterno-cléido-mastoïdien (gros muscle du cou), mais peut également toucher d'autres zones comme le trapèze.

Les causes d’un torticolis peuvent être congénitales, infectieuses, traumatiques, orthopédiques, malformatives ou neurologiques.

Il existe plusieurs sortes de torticolis :

Torticolis bénin : survenant au réveil à cause d'un mauvais mouvement.

Torticolis spasmodique : qui intervient brusquement et se caractérisant par des contractions musculaires violentes des muscles du cou.

Torticolis congénital : touchant environ 4 enfants sur 1000 et généralement provoqué par une position exceptionnelle de l'enfant dans l'utérus.

Torticolis symptomatique : dont l’origine est neuro-articulaire, infectieuse ou post-traumatique, qui perdure pendant plusieurs jours et qui réapparaît régulièrement.

Les symptômes sont :

Douleurs et mouvements du cou très limités avec une domination d'un seul côté ce qui fait que la tête penche donc vers le côté non touché. Ces contractures sont parfois ponctuelles ou chroniques.

Les cas mineurs de torticolis peuvent disparaître après quelques jours de repos.

En l'absence de cause organique connue, il faut envisager l'hypothèse d'un trouble fonctionnel neurodystonique et dans ce cas l’imputation est donnée à la fatigue et au sommeil.

Vertiges positionnels, étourdissements et oreille interne

Toute perturbation à une oreille provoque une confusion extrême au cerveau. Les vertiges sont un symptôme, non un diagnostic, car très souvent les vertiges sont d’origine bénigne, souvent liés à des troubles de la posture du rachis cervical et dorsal. On les appellent Vertiges Positionnels.

Les causes les plus courantes comprennent les vertige positionnels bénins, la maladie de Ménière et la névrite vestibulaire (une inflammation ou l'irritation du nerf).

Il existe d’autres causes d'étourdissements, telles que les médicaments, les otites, un traumatisme crânien et une pression artérielle basse. Le déséquilibre musculaire oculaire, peut également entraîner des troubles de l'équilibre. Lire la suite.

Contrairement à la croyance populaire, la posture est contrôlée par le cerveau

Les centres de contrôle postural dans le cerveau couvrent principalement deux zones: le cervelet et le tronc cérébral.

Leurs actions conjointes parviennent à nous maintenir debout, équilibrés par rapport à la gravité, en vérifiant constamment les capteurs qui détectent les réactions de notre corps et de notre environnement.

Si, avec le temps, des problèmes surviennent à n'importe quel niveau, le corps essaiera d'abord de compenser d'une manière ou d'une autre jusqu'à ce qu'il le puisse (épaule la plus haute, rotations du bassin, attitudes de la scoliose, tête inclinée ...).

A un certain moment, cependant, cette capacité à compenser atteindra sa limite. Elle sera constituée par la somme de ces ajustements et fera apparaître les premiers signes d'un dérèglement des chaines musculaires avec toutes les conséquences que cela entraine, (maux de tête, cervicalgie, névralgie, défauts de mastication et d'occlusion dentaire, mal de dos, lumbago, sciatique, douleur d'épaule, bras, hanches, genoux, à la cheville).

Posture de la tête en avant et conséquences

Les humains sont les seuls animaux à avoir une posture parfaitement droite

En raison de l'utilisation constante des smartphones et des ordinateurs, la posture de la tête vers l'avant devient une épidémie.

La posture affecte et modère toutes les fonctions physiologiques de la respiration à la production hormonale. Le positionnement de l’oreille étant en avant n’est plus aligné sur l’épaule, la tête gagne en moyenne 4,5 kg de poids par centimètre quand elle est positionnée trop en avant.

La tête est lourde, pesant en moyenne 4,5kg. C'est beaucoup de poids que les muscles du cou doivent supporter lorsque la tête dépasse de l'alignement.

L'utilisation constante du clavier, de la souris et de l'écran de l'ordinateur obligent les muscles du haut du dos et du cou à travailler beaucoup plus dur pour empêcher la tête (menton) de tomber vers l'avant sur la poitrine, jetant ainsi toute la colonne vertébrale hors de l'alignement obligeant les muscles à être en contraction constante pour y parvenir.

Les conséquences de cette mauvaise posture peuvent entrainer, une raideur physique, des épaules tendues, des douleurs au cou ou au dos pouvant même entraîner des problèmes respiratoires, des picotements dans les bras, des maux de tête et des maux de dos.

Mal de dos, mal des émotions et de l'esprit

Il y a beaucoup trop d’attention de nos jours sur les causes mécaniques du mal de dos et trop peu sur les dysfonctionnements de l’esprit et le mal être émotionnel.

Les premières causes du mal de dos dans nos sociétés modernes sont l’angoisse et la peur permanente de l’individu sur l’avenir. Il y a de moins en moins de travailleurs de force que dans le passé. Le corps de l’homme est capable d’encaisser physiquement plus de choses que l’on croit.

La plupart des blessures au travail sont causées par un stress répétitif au fil du temps. Les tâches effectuées avec une mauvaise posture peuvent entraîner des maux de dos aigus et chroniques et peuvent réduire la productivité et la perte de temps au travail.

Les déséquilibres du corps qui sont naturellement réels eux aussi ont pris la première place mais si les causes du mal de dos étaient seulement mécaniques ou posturales, il y a longtemps que nous autres Français nous aurions résolus le problème mieux que tous les autres pays, vu que nous mettons des semelles et traitons tout le monde à grand coup d’électricité ou autres ondes électromagnétiques.

La peur de perdre ce que l’on a et l’incertitude du lendemain créent plus de dégâts sur le dos que le travail physique de nos jours. (Plus infos : bernard-tisne.fr/reflexions).

Lumbago ou lumbalgie

Le lumbago ou la lombalgie, est un problème extrêmement courant qui affecte environ 85% de la population à un moment de la vie. Bien que la plainte générale de «mal de dos» soit courante, ses causes sont variées et souvent de nature concomitante, en raison de ses relations anatomiques et de son rôle fonctionnel complexe dans la jonction de la dynamique des membres inférieurs et du bassin au thorax, le bas du dos succombe souvent à un stress physique et émotionnel.

La douleur qui semble provenir d'un incident spécifique (c'est-à-dire bouger un canapé ou se pencher en avant) peut en fait représenter l'aboutissement de multiples facteurs qui poussent finalement le corps au-delà de son seuil de maintien de l'équilibre interne et le pic soudain entrainant la douleur se produit.

Il est également important de se rappeler que la lombalgie ne signifie pas nécessairement que la cause d'origine du problème se situe dans la colonne lombaire ou dans la musculature environnante immédiate.

Mal de dos et sciatique

Les maux de dos occasionnels font partie de la vie normale et pratiquement tout le monde éprouvera des maux de dos à un moment ou à un autre. La plupart des cas s'amélioreront avec quelques jours de repos et de soins personnels.

Le désalignement de la colonne vertébrale est également une cause fréquente de maux de dos. Lorsque les nombreuses sections de votre colonne vertébrale ne sont pas correctement alignées, une pression peut être exercée sur vos nerfs, provoquant une douleur généralisée.

Le nerf sciatique est le nerf le plus long du corps. Il va du bas du dos jusqu'aux hanches, aux fesses et aux jambes, où il se termine juste en dessous du genoux. Ce nerf contrôle les muscles de la jambe et permet des sensations dans les jambes et les pieds.

Symptômes

La sciatique provoque généralement une douleur lancinante qui commence dans le bas du dos et irradie à travers la fesse et à l'arrière d'une jambe. Lorsque le nerf sciatique est irrité ou comprimé, la douleur suit. Lire la suite.

Hernies discales, protusions et saillies

L’hernie discale est un terme utilisé pour décrire une multitude d’affections caractérisées par la saillie d’un organe ou d’une partie d’organe hors de son site normal : hernie à l’aine, hernie ombilicale, etc

Une hernie discale survient si les pressions qui agissent sur le disque intervertébral sont trop importantes. Elle peut également apparaître en raison de l’âge et de l’usure, ou si le dos est sollicité constamment par des mouvements répétitifs.

Les disques dégénératifs ou les hernies discales, sauf en cas de traumatisme marqué, sont généralement le résultat d'un stress postural, mécanique et émotionnel soutenu ou répétitif au fil du temps.

Lorsqu'il est dû à un déséquilibre postural, le disque intervertébral reçoit une charge excessive, il se déforme donnant lieu à une protrusion ou une hernie venant entrainer une pression sur un nerf ou sur la moelle épinière.

Ce disque jouant le role d'amortisseur entre deux vertèbres s'use ou se déforme avec l'écrasement du à la gravitation et au poids du corps et peut meme sortir de son emplacement.

Par des techniques manuelles d'Ostéopathie ou de Chiropractie, en utilisant une force modérée sur les os et les muscles autour de la colonne vertébrale, il est possible de déverrouiller les deux vertèbres affectées ou subluxées et de les repositionner afin de décompresser le disque.

Cela va libérer la racine nerveuse, réduire le symptôme et traiter la cause. En supprimant la pression, la hernie va se fibroser. (En langage populaire on dit que le disque va se sècher au fil du temps).

Dans les cas extrêmes on est parfois obligé d'intervenir chirurgicalement pour libérer les racines nerveuses ou la moelle épinière. (Plus d'infos sur les hernies et les protusions discales).

Entorse et Foulures

En simplifiant on peut dire qu'une articulation est composé de trois éléments. Muscles - Ligaments - Os. C'est une vision très simpliste mais qui permet bien de comprendre la pathologie de l'entorse quelle qu'elle soit.

L’entorse n’est rien de plus qu'une blessure traumatique d’une articulation. Elle est responsable de la tension ou de la déchirure des ligaments, dont la fonction est de relier les os les uns aux autres. Ces ligaments agissent comme un support afin que les os restent en place.

L'entorse, surtout celle de la cheville est une blessure très courante. Elle se produit quand une articulation est forcée de quitter sa position normale, entrainant un étirement ou la déchirure partielle ou totale des ligaments qui maintiennent les os et les articulations.

La plupart des entorses surviennent lorsque les personnes tournent ou changent de direction trop rapidement.

Une entorse légère ou modérée guérie habituellement en 2 à 4 semaines. Une entorse traitée immédiatement guérira beaucoup plus vite qu’en la laissant trainer et le temps de récupération sera raccourci.

La gravité de l'entorse est définie par le nombre de fibres cassées.

Ainsi, nous aurons une entorse:

De grade 1, si la blessure est légère avec des déchirures microscopiques ou un étirement du ligament. Il s'agit d'une entorse légère où les ligaments sont légèrement distendus.

De grade 2, lorsque l'étirement est plus sévère, et des déchirures partielles peuvent survenir. Il s'agit d'une entorse modérée où les ligaments sont partiellement déchirés et l'articulation est trop lâche ( sans tension).

De grade 3, lorsque la déchirure est déjà complète. C'est le type d'entorse le plus grave et se produit lorsqu'il y a une déchirure complète d'un ligament.

Que ce soit en Ostéopathie ou en Reboutement, je ne traite que les entorses de grade 1 et 2, car le grade 3, en raison de sa gravité, nécessite un traitement chirurgical. Plus d'infos sur les entorses

La foulure quand à elle est une entorse bénigne. Elle guérit généralement toute seule avec une simple immobilisation de l'articulation pendants quelques jours.

Tendinites et Tendinopathies

Les tendons sont des tissus conjonctifs qui maintiennent et servent de pièces jointes entre les muscles et les os. Ils sont responsables de mouvements corporels fluides et faciles.

Lorsque les muscles se contractent, les tendons réagissent et font bouger les os. Les tendons en principe peuvent résister à une bonne quantité de tension et de mouvements.

Des mouvements répétés ou une surcharge excessive des tendons exercent un stress excessif sur les tissus conjonctifs qui relient les muscles aux os.

La tendinite provoque des problèmes de douleur et de mobilité dans l'articulation touchée.

Que l'origine de la tendinopathie soit liée au travail ou à des loisirs, elles sont longues à guérir et nécessitent un changement de comportement (repos) souvent nécessaire pour permettre au processus de guérison d'avoir lieu.

Les symptômes peuvent durer quelques jours ou plusieurs semaines.

La tendinite aiguë est une douleur plus vive qui peut empêcher de bouger l'articulation et dans les cas les plus sevères, on peut avoir recourt à une infiltration (injection d’un corticoïde).

Système neuro végétatif, contraction musculaire et équilibre nerveux

Gestion du Stress, Burnout et Expiration des Émotions.

L'état du système nerveux autonome détermine si le corps est en mode défensif ou de survie, ou s'il est en mode repos et réparation.

Notre santé générale, le bon fonctionnement de notre système nerveux, immunitaire et musculaire dépendra du juste équilibre entre le système sympathique et parasympathique ou communement appelé système neuro végétatif. (Plus d'infos sur le stress : bernard-tisne.fr/stress).

Lorsque le corps est dans l'état du système nerveux sympathique, ou combat ou fuite, il est en mode défensif ou de survie, et dans ce mode, nos fonctions corporelles normales sont compromises et ont des impacts négatifs sur notre santé si elles sont maintenues pendant longtemps.

En revanche, lorsque le système nerveux est en mode fonctionnement du système nerveux parasympathique, le corps est capable de fonctionner normalement, ainsi que de se réparer et se régénérer.

Débarrassons nous des résidus émotionnels et respirons la Vie à pleins poumons.

Quand vous libérez le Péricarde (cœur émotionnel), et les nœuds du Diaphragme, vous libérez le souffle et relancez le mouvement respiratoire à son juste rythme et faites aussi votre, l’adage de Still et sa règle de l’artère sur la circulation du sang. (Plus d'infos sur le diaphragme : bernard-tisne.fr).

Libération Myofasciale

"Je ne connais aucune partie du corps qui égale le fascia comme terrain de chasse. Lorsque les fluides du corps sont arrêtés dans le fascia, les organes et d'autres parties du système, la stagnation, la fermentation, la chaleur et la confusion générale suivront. (Andrew Taylor Still, fondateur de l'Ostéopathie)".

La libération myofasciale «myo» signifiant muscle et «fascia» signifiant tissu conjonctif est le terme que l’on utilise pour décrire la forme associative créée par le muscle et le tissu conjonctif.

Le tissu fascial est un revêtement comme une toile d’araignée qui soutient et protège les muscles et les organes du corps. Il possède six à dix fois plus de nerfs sensoriels que les muscles.

Dans son état sain, il est souple et résistant et se déplace facilement par glissement sur nos muscles. Cependant, le fascia peut devenir serré et inflexible avec le temps en raison d'une mauvaise posture, d'une blessure ou d'un stress émotionnel.

Le fascia recouvre toutes les régions du corps et est interconnecté. Lorsqu'il se cicatrise et se durcit dans une zone (après une blessure, une inflammation, une maladie, une intervention chirurgicale ou même une mauvaise posture à long terme), il peut également mettre sous tension les structures adjacentes. (Plus d'infos sur les fascias : bernard-tisne.fr/fascias).

Ostéopathie viscérale

Les viscères sont un ensemble d'organes de la cavité abdominale. Ils ont des surfaces glissantes et sont attachés aux parois des cavités corporelles et à la colonne vertébrale par des ligaments. Lorsque la colonne vertébrale bouge, les organes qui y sont attachés doivent également bouger.

Lorsque le mouvement normal des articulations des vertèbres est entravé par un désalignement causé par un traumatisme (accidents, chutes et coups) ou une mauvaise posture, le disque vertébral ou la capsule articulaire qui recouvre les articulations devient enflammé et irrite les racines nerveuses.

Les traumatismes émotionnels peuvent laisser leurs marques sur les viscères et affecter la biomécanique qui les entoure.

Lorsque que nous faisons face à des situations stressantes, nous développons une respiration superficielle et le cœur bat plus vite. Si le diaphragme ne bouge pas correctement, l'estomac, le foie, le pancréas et les intestins seront affectés.

À long terme, cela pourra entraîner des brûlures d'estomac, une hernie hiatale, des maux d'estomac ou des problèmes digestifs et à la longue, des maux de dos chroniques.

Ostéopathie et Sports

De même que dans une écurie sportive de Rallye ou de Formule 1 avant la course  les mécaniciens préparent les voitures soigneusement, le sportif se doit lui aussi de préparer son corps afin de lui permettre de s’exprimer pleinement.

L’Ostéopathe est utile au sportif pour préparer un championnat ou pour l’aider à augmenter ses performances sportives.

Un sportif qui démarre une compétition avec une perte de mobilité articulaire ne peut être au maximum de ses performances.

Inconsciemment il va contracter la zone qu’il sent fragile pour la protéger et va augmenter considérablement le risque de blessures à cet endroit-là.

L’Ostéopathie contribue à prévenir et diminuer les blessures en supprimant ces restrictions de mobilité acquises dans les compétitions antérieures ou en traitant préventivement les points faibles du corps en les fortifiants pour éviter qu’ils ne se lèsent pendant l’activité sportive suivante.

L’Ostéopathie est aussi utile après la compétition ou le championnat en agissant curativement sur les lésions (contractures, entorses, foulures, blessures diverses etc…).

On comprend aisément l’intérêt du suivi indispensable par un Ostéopathe dans tous les sports de contacts tels que rugby, football, judo, karaté, boxe etc…  ou dans les sports de chutes (ski, cyclisme, vtt etc..) ainsi que dans les sports d’endurance ou les articulations de la jambe sont soumises à rudes épreuves, tels que la course à pied, l’athlétisme, le triathlon, le marathon, le trail ou l’ultra-trail etc...

Il n'y a pas que l'Ostéopathie...

Thérapies Manuelles empiriques et Reboutement

Le jardinier du dimanche sème la graine en surface, tandis que l'agriculteur laboure en profondeur pour remuer la terre.

Les techniques de Reboutement que j'emploie sont le contraire de toutes les techniques traditionnelles.

Ces techniques sont basées sur la vitesse et la vélocité pour empêcher le cerveau de se concentrer sur un point précis du corps. Je ne cherche pas à calmer le corps ou à le détendre mais au contraire à le réveiller.

Les trajets suivis et la direction des pressions n'ont aucun rapports avec les méridiens d’acupuncture ou la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Cette méthode de ne doit être en aucun cas comparée aux méthodes de massages classiques car la localisation des pressions ainsi que leur puissance n'est pas standardisée et varie constamment d'un individu à l'autre.

La connaissance s'acquiert par l'expérience, le reste n'est qu'informations. (Albert Einstein)

Toutes les campagnes du monde quelques soient le continent, connaissent bien ce personnage, le "Rebouteux", grâce à son habileté pour remettre en place les nerfs "froissés" et les tendons "qui sautent", à dénouer les muscles, soigner les "foulures" et les articulations démises voire autrefois les fractures. Il est nommé selon la région, guérisseur, bone setter, curandeiro, saludador, etc.

Ces méthodes viennent de l'accumulation des connaissances des ancêtres, du profond des temps les plus reculés. Cette connaissance qui constitue l'art et la science passe des parents aux enfants et constitue par la suite un héritage de leurs ancêtres, qui avaient déjà des concepts importants des différents segments de l'anatomie humaine ainsi que de la physiologie (comment ils fonctionnent) des os, des articulations, des ligaments et des muscles.

Ces techniques de reboutement que j’ai étudié en complément de l'Ostéopathie pendant mes nombreux voyages en Europe, en Asie et en Amérique du Sud, ou pendant mes 14 années passées en Afrique auprès de gens, qui étant coupés du monde pendant des siècles, ont développé des techniques différentes de celles de l’occident qu’ils ont codifiés et expérimentés au fil des époques, ont pour but de remuer profondément certains muscles selon un ordre très particulier et avec une pression très calculée en fonction des zones annexes saines dans des endroits précis en suivant le trajet de certains nerfs pour les stimuler et ainsi leurs permettent de redonner l’influx à certaines zones en sommeil.

Différentes approches selon les régions

L’approche du rebouteux comme j'ai pu le constater, quelque soit la région du monde ou il vit, se situe dans son abord profond des tissus mous (muscles, tendons, ligaments, nerfs) et il sait tout remettre en place.

Il travaille en profondeur sur les muscles, les vertèbres, les côtes, sur les articulations et surtout autour de celles-ci.

Un rebouteux pourra être plus doué pour remettre les vertèbres (renoueur) et un autre sera plus doué pour réduire fractures et luxations (rhabilleur), encore un autre pour, bien que plus rare, pour ses techniques viscérales (videur de vésicules et releveur d’estomac).

Cela vient du fait qu’au fil des siècles les techniques qui ne fonctionnaient pas furent abandonnées, faisant du même coup une sélection des techniques ayant fait leurs preuves. Par exemple pour manipuler une lombaire il n’y a pas 36 façons de faire ! C’est pourquoi aujourd’hui tous les thérapeutes manuels de souches divergentes (rebouteux, ostéopathes, étiopathes, chiropraticiens, médecins traditionnels chinois) s’accordent sur la meilleure : le « roll » lombaire couché sur le côté.

Le rebouteux a donc une action physique sur le corps pour le soigner. Il agit sur le système neuro-articulaire et tendino-ligamentaire ainsi que sur le système nerveux périphérique.

Le Rebouteux traite aussi les blessures sportives des tissus mous dans tout le corps en utilisant des techniques spécifiques qui favorisent la guérison et la récupération du sportif, dans le but d’aider le corps à se guérir et à corriger les raisons pour laquelle ces blessures sont survenues en premier lieu, et ainsi augmenter les performances, que ce soit en compétition ou dans la vie quotidienne.

---------------------

Formations aux professionnels ( Paris - Genève - Lille ). Dates et lieux des cours.

Facebook

---------------------

L'ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle. Tous les droits de reproduction sont réservés. Les contenus sont protégés auprès d’un huissier de justice à Tarbes.

Vous pouvez citer librement un article de ce site en mentionnant l'auteur et la provenance.

Bernard Tisné