Vertiges

” La première thérapie avant toutes les autres est celle du SOUFFLE “

—————————

Enseignant et créateur de la méthode Kyma qui réunit la Libération Émotionnelle et les Thérapies Manuelles.

Bernard Tisné, Ostéopathe D.O à Horgues (65) et Paris (75), spécialiste des Manipulations Vertébrales ou Structurelles et du Reboutement Occidental, ainsi que des Thérapies Manuelles Asiatiques ( Tuina, Chi Nei Tsang, Shiatsu, Yumeiho etc…) acquises au cours de nombreux voyages en Asie et à travers le monde.

Pratique aussi, une méthode personnelle complémentaire de l’Ostéopathie regroupant différentes techniques Occidentales et Asiatiques suite à de nombreuses années de recherches à travers le monde auprès de praticiens universitaires ou empiriques: la Kymathérapie, sur la libération du Péricarde et du Diaphragme, (voir page consacrée à ce sujet).

13, impasse des Glycines – 65310 Horgues et 28 av Lasbordes – 64420 Soumoulou – Tel: 06 80 30 08 80

Centre Sesame – 39 Boulevard de Magenta – 75010 Paris – Tel: 06 51 05 65 28 aux heures de repas

En activité depuis 32 ans.

Les universités n’enseignent point toutes choses, il faut au médecin chercher les bonnes femmes, les bohémiens, les tribus errantes, les brigands hors la loi, et se renseigner chez tous. Nous devons, par nous-mêmes, découvrir ce qui sert à la science, voyager, subir maintes aventures et retenir ce qui en route peut-être utile.   

Paracelse (1493-1541)

—————–

Vertiges et Migraines

tete

Les vertiges sont un symptôme, non un diagnostic, et ils répondent bien aux techniques manuelles pour s’en libérer, car très souvent les vertiges sont d’origine bénigne, souvent liés à des troubles de la posture du rachis cervical et dorsal. On les appelle Vertiges Positionnels.
Les vertiges sont souvent le résultat d’un conflit entre les signaux envoyés au cerveau par divers systèmes sensoriels du corps qui contrôlent l’équilibre et la position.
Le cerveau s’appuie sur l’apport de quatre systèmes sensoriels travaillant en harmonie les uns avec les autres pour maintenir l’équilibre. Ces systèmes sensoriels sont les suivants:

1. Nerfs sensoriels : Nerfs qui suivent en permanence la position et l’orientation du corps et qui communiquent avec le cerveau en faisant des ajustements afin de garder l’équilibre.

2. Vision : Les yeux eux aussi envoient des informations au cerveau par rapport à notre environnement et quels ajustements doivent être faits.

3. Pression de la peau : Cette sensation fournit des informations à notre cerveau sur la relation de notre corps avec la gravité.

4. Oreille interne : L’oreille interne joue un rôle essentiel dans la détection de mouvement, l’évolution de la situation et transmet cette information à notre cerveau pour maintenir l’équilibre, car il y a dans l’oreille, des canaux semi-circulaires remplis de liquide, qui s’adapte à la position de la tête.

Les vertiges proviennent généralement de problèmes avec l’un des quatre systèmes sensoriels. Si un ou plusieurs de ces systèmes ne fonctionnent pas correctement, les informations étant fourni à notre cerveau se déforment et le vertige peut se développer.

Ces vertiges peuvent donc être causée par des choses telles que:

1. Des blessures ou un traumatisme aux oreilles, aux yeux ou la tête.

2. Des dommages à notre système nerveux central.

3. L’ inhalation ou l’ingestion de produits chimiques (y compris les médicaments) donnant des vertiges périphérique causée par des problèmes à l’oreille interne suite aux causes d’une inflammation de l’oreille interne, comme un rhume ou une infection bactérienne.

4. Troubles divers:

– Les Vertiges positionnels paroxystique bénins ou VPPB tels que les Vertiges de Ménière (troubles de l’oreille interne) habituellement causés par le fait de bouger la tête dans certaines directions ou par des mouvements soudains. Le fait de basculer la tête vers le haut ou vers le bas, ou en se couchant, en se retournant ou assis dans son lit, le déplacement des débris stimule des récepteurs qui envoient un faux message au cerveau. . On peut également se sentir en déséquilibre en position debout ou en marchant. Ces vertiges sont fréquents après un traumatisme de la tête et du cou.

– Neuronite Vestibulaire ou Pseudo Labyrinthite (inflammation de l’oreille interne) qui se traduit par des vertiges intenses s’accompagnant souvent de nausées ou de vomissements.

– Migraines (lorsqu’elle est associée à des vertiges, elles sont appelées migraines vestibulaires).

Les traitements par l’Ostéopathie ou les Thérapies Manuelles sont des manœuvres de positionnement: Un nombre important sont dus à des causes mécaniques qui répondent bien au traitement.

L’oreille interne est un véritable centre de l’équilibre du corps. Ce système complexe de tubes remplis de fluides bordés de capteurs comme des cheveux fournit des informations au système nerveux central sur la position et le mouvement. Chez certains individus, les débris peuvent s’accumuler et se positionner dans des mauvais endroits. Il peut en résulter des vertiges.

Si le vertige semble venir de l’oreille interne, on peut utiliser plusieurs techniques dont :

– La technique Brandt-Daroff ou la personne est assise sur le bord d’un lit et bascule rapidement d’un côté, dos droit, puis de l’autre côté à intervalles d’une minute.

– La manœuvre de Semont qui est potentiellement la plus efficace.

– La manœuvre d’Epley pour repositionner les débris à une position plus inoffensive.

Ces manœuvres ne fonctionnent que dans les cas de vertiges positionnels. Il est donc important que le bon diagnostic soit fait.

Un autre fait bien connu aussi et la période de surmenage intellectuel ou physique, car le patient présente aussi des maux de tête souvent liés à des tensions musculaires d’origine cervicales et dorsales associées souvent à des blocages articulaires entraînant des restrictions de mobilité au niveau cervical et au niveau dorsal. Ces tensions articulaires et musculaires créent un déséquilibre qui s’exerce sur le crane et sur les petits muscles qui s’attachent sur les premières cervicales entraînant par ricochet des tensions sur la mandibule, sur les clavicules, les cervicales, et les vertèbres dorsales.

Bernard Tisné